Vidéo : quand le street-art colorie le quotidien des enfants réfugiés syriens

L'exposition Paint Outside The Lines se tiendra à la mairie du XXe arrondissement jusqu'au 17 décembre. Elle dévoile des oeuvres réalisées par des enfants réfugiés syriens au Kurdistan irakien. 

Le street-art au-delà des conflits et des différences… C'est le thème de l'exposition Paint Outside The Lines que la mairie du XXème arrondissement accueille entre ses murs jusqu'au 17 décembre. Une initiative soutenue par l’UNICEF et le Département d’Aide Humanitaire et de Protection Civile de la Commission européenne (ECHO). Cette exposition a été réalisée par des enfants réfugiés syriens au Kurdistan irakien, avec les artistes du collectif international AptArt et les équipes de l’ONG humanitaire française ACTED.

Photos, peintures, objets du quotidien customisés… Paint Outside The Lines dévoile, dans leur plus simple appareil, les oeuvres de jeunes enfants qui essayent, par l'art, d'oublier une réalité beaucoup moins colorée. Depuis le début du conflit il y a quatre ans, la guerre en Syrie a fait 200 000 morts. Sur les dix millions de Syriens déplacés, plus de la moitié sont des enfants. Ils se réfugient, la plupart du temps, dans des camps comme celui de Zaatari situé en Jordanie et qui est le deuxième camp le plus important au monde.

Publicité

Pour en savoir plus sur cette initiative, nous nous sommes rendus à l'exposition et avons pu interviewer Thomas Tomarchio, directeur de la communication d'ACTED et Samantha Robison, fondatrice d'AprART.

Par , publié le 15/12/2014

Copié

Pour vous :