AccueilÉDITO

À Londres, le premier musée dédié à la "youth culture" pourrait bientôt voir le jour

Publié le

par Naomi Clément

L'idée ? Réunir une collection de photographies retraçant l'effervescence des sous-cultures, des Teddy Boys des années 1950 à la scène grime du XXIe siècle. 

Depuis sa création en 1997, le Youth Club s'attèle à dénicher et à exposer des photographies documentant les sous-cultures issues du monde entier depuis les années 1950 à nos jours. Sa devise ? Préserver, partager, faire connaître et célébrer l'histoire de la culture jeune à travers un réseau de photographes et de créatifs passionnés.

Forte d'une collection de plus de 55 000 clichés, cette organisation londonienne à but non lucratif souhaite aujourd'hui ouvrir le premier musée dédié aux sous-cultures de la jeunesse. "Nous avons célébré ces cultures à travers de nombreux évènements, expositions, collaborations, et travaillons à présent sur l'ouverture du premier musée dédié à la 'youth Culture' à Londres", peut-on lire sur le site du Youth Club. Un projet nécessaire, qui pourrait très prochainement devenir réalité.

Rénover quelque 15 000 photos

Comme le rapporte i-D, le Youth Club vient en effet de remporter 69 800 livres (environ 82 000 euros) grâce à la loterie nationale du Royaume-Uni (la "National Lottery"). Une somme qui devrait permettre à l'organisation de rénover quelque 15 000 images, notamment grâce à l'aide de 36 volontaires, d'organiser des expositions et des conférences avec de nombreux photographes, et finalement, d'ériger le premier musée dédié à la culture jeune.

À ce sujet, Jamie Brett, qui dirige actuellement la Photographic Youth Music Culture Archive (PYMCA), a déclaré dans un communiqué : "[...] Nous sommes très excités à l'idée de commencer cette immense tâche, qui permettra de préserver l'héritage de la youth culture au Royaume-Uni". Et d'exposer la façon dont ces cultures continuent, encore à ce jour, d'influencer nos sociétés contemporaines.

À voir aussi sur konbini :