Vidéo : le vertige des mondes parallèles en court métrage

Le réalisateur Paul Trillo a réalisé un court métrage qui nous a tapé dans l'œil. A Truncated Story of Infinity est une superbe plongée à travers cette éternelle question que se pose l'être humain : et si ça s'était passé autrement ?

Un travelling vertigineux dans un miroir, une voix-off qui déclame, cryptique : "Je ne saurais pas par où commencer. Plus troublant encore, je ne saurais pas par où terminer"... Question ambiance, Paul Trillo n'a pas hésité à embrasser les codes du genre lorsqu'il a réalisé le court A Truncated Story of Infinity – soit "Une histoire tronquée de l'infini" en français.

Publicité

"A Truncated Story of Infinity" - A Short by Paul Trillo from Paul Trillo on Vimeo.

Découvrez le sujet X, ou plutôt Vincent, un réparateur de photocopieuses à la vie banale. Un beau jour, il est soudain frappé de l'épiphanie que son existence n'est que la somme de choix et d'actions aléatoires. Après tout, pourquoi ne s'appelle-t-il pas plutôt Ted, Henry ou Stuart ? Quelque part, dans d'autres dimensions, les sosies créés par les autres choix de Vincent font autre chose de leur journée.

Les chemins que choisit d'emprunter X sont susceptibles d'aller dans de multiples directions, pour de nombreuses raisons suivant les probabilités, l'horizon des possibles. Et si chacune des décisions prises fait éclore une nouvelle partie de l'univers, une nouvelle variable qui entre en jeu et ce sont les mondes parallèles créés qui se décuplent tout à coup. Une nouvelle variable comme un sujet Y. Comme une fille.

Publicité

Inspirations littéraires

A Truncated Story of Infinity est un court métrage réalisé dans le cadre du Nokia Brand Labs. Il est inspiré des ouvrages The Hidden Reality ("La réalité cachée") écrit par Brian Greene et I am a Strange Loop ("Je suis une étrange boucle") de Douglas Hofstadter.

Pour la simplicité de son propos, son fil narratif touchant et la liberté de son cadrage, ce court métrage est un petit coup de cœur de la rédaction. Il faut dire que son réalisateur, Paul Trillo, n'est pas un bleu. Il a réalisé quelques clips vidéo qui ont retenu notre attention, comme le délicat "Be Around" des Peach Kings ou "Battle Drum", ce superbe délire ghetto/rétro des rappeurs de Hieroglyphics.

Par Théo Chapuis, publié le 04/08/2014

Pour vous :