On a retrouvé le plus vieux pochoir au monde en Indonésie

Selon les conclusions d'une étude dévoilée dans la revue Nature, c'est en Indonésie que se trouve le plus vieux pochoir du monde. Une découverte aux nombreuses implications.

La couverture de la revue Nature parue hier, mercredi 8 octobre

"L'art de l'âge de glace aux tropiques" - La couverture de la revue Nature parue hier, mercredi 8 octobre

Publicité

Il y a 40.000 ans comme aujourd'hui, les hommes peignaient sur les murs un peu partout dans le monde.

Selon une étude parue dans la revue Nature, la grotte de Maros, sur l'île de Célèbes en Indonésie, recèlerait certaines des plus anciennes peintures murales découvertes à ce jour. Connus depuis les années 1950, ces dessins ont été l'objet d'une nouvelle datation menée par une équipe de chercheurs australo-indonésienne.

Le plus vieux pochoir du monde

Pièce à conviction 1 : le plus vieux pochoir du monde réalisé par projection de pigments naturels  (39.300 ans contre  37.300 ans pour son dauphin espagnol)

Publicité

Pièce à conviction 2 : un ensemble de peintures figuratives dont l'âge s'approcherait de ceux de la grotte de Chauvet en France (entre 35.300 et 35.400 ans pour l'Indonésie- entre 35.300 et 38.800 pour la France).

On peut les découvrir dans la vidéo ci-dessous, où l'archéologue Maxime Aubert nous fait la visite guidée de la grotte de Maros.

Publicité

Cette découverte met à mal la théorie selon laquelle c'est en Europe que les premiers "comportements sophistiqués" sont nés selon une formule du quotidien Libération. Elle achève de prouver que l'art est apparu à une époque similaire en différents points du globe.

"Dater l'art rupestre dans le monde entier"

Mais comme le soulève Le Monde dans son édition d'aujourd'hui, l'intérêt de cette découverte ne se limite pas à son pendant factuel mais bien aux nombreuses questions qu'elle pose et aux perspectives qu'elle ouvre.

Le plus vieux pochoir du monde - Capture d'écran de la vidéo diffusé sur le site de la revue Nature

Le plus vieux pochoir du monde - Capture d'écran de la vidéo diffusé sur le site de la revue Nature

Publicité

Le plus vieux pochoir du monde - Capture d'écran de la vidéo diffusé sur le site de la revue Nature

Le plus vieux pochoir du monde - Capture d'écran de la vidéo diffusé sur le site de la revue Nature

D'abord l'efficacité de la technique de datation utilisée. En étudiant la disparition de l'uranium dans des dépôts minéraux présents sur les parois des grottes, elle permet "de dater de l'art rupestre dans le monde entier" avec plus de précision, comme le signale l'archéologue Vil Roebroeks. Cette avancée pourrait s'avérer bien utile pour expliquer l'apparition d'un tel penchant et en établir une chronologie précise.

Enfin il est une preuve que la propension des hommes à écrire sur les murs ne date pas du XXème. Et que ce qu'on appelle aujourd'hui street-art ou graffiti provient d'un comportement ancestral.

Par Tomas Statius, publié le 09/10/2014

Copié

Pour vous :