Cette illustratrice explore les sentiments conflictuels liés au féminisme

Ambivalently Yours concentre sa confusion et sa "non-décision" vis-à-vis du féminisme, car après tout, personne n'est parfait. 

(Image : Ambivalently Yours)

Nous sommes des humains, pleins d’opinions, d’idées que l’on aime affirmer. Nous sommes aussi pleins de contradictions et parfois on ne peut pas se décider simplement. Mais est-ce grave ?

Pour le féminisme actuel, peut-être ne sommes-nous que des idiots. Si nous sommes en faveur de l’égalité, et contre l’exploitation d’un sexe par l’autre, est-ce que porter du rose et une jupe courte fait de moi une mauvaise féministe ? Est-ce que haïr les gars qui me sifflent mais apprécier des compliments respectueux de jolis inconnus fait de moi une hypocrite ?

Dieu merci, ces sentiments conflictuels sont répandus. Ils sont aussi un code moral pour l’artiste anonyme Ambivalent Yours qui crée des dessins empathiques pour que nous acceptions de ne pas être de "parfaits féministes", parce que ce n’est pas une obligation.

Beaucoup ressentent cette ambivalence, qui est par définition un sentiment "d’incertitude ou de fluctuation". Comment est-ce possible d’avoir une idée à la fois positive et négative de quelque chose ? Un regard au travail de AY vous montrera que vous n’êtes pas seuls.

AY mélange la naïveté de l’incertitude et des commentaires abernes, usant d’un trait enfantin et de "coups de gueule" (selon les mots de la dessinatrice) sagement écrits. Elle s’est formée sa petite niche de pensées personnelles sur internet – rose, la niche, très rose.

Elle est aussi conseillère en situations féminines sur son Tumblr où elle reçoit des dizaines de questions par des gens également perdus ou ayant besoin de conseils. Mais nous avions quelques questions à lui poser nous-mêmes, pour trouver une réponse à ces problèmes moraux, influencés par le patriarcat qui règne et par les diatribes féministes.

(Image: Ambivalently Yours)

"Moins de sifflets, plus de chats" (Image : Ambivalently Yours)

Konbini : Tout d’abord, pourquoi est-ce que votre nom d’artiste est « Ambivalently Yours » ?

Ambivalently Yours | L’ambivalence signifie aimer et haïr simultanément. Elle est souvent confondue avec l’incapacité de se décider, ou d’avoir une opinion précise. Traiter de l’ambivalence m’a donné la liberté d’explorer ces émotions antagonistes et de résister à une définition trop restreinte de moi-même.

Être féministe consiste en partie à défendre le droit des femmes à avoir le choix. Ce droit, en revanche, n’implique pas qu’il n’y a qu’un seul choix. Ce refus de choisir permet à un autre espace d’exister : pas un d’indécision, mais plutôt de non-décision. Cet espace s’appelle "Ambivalently Yours". Mon engagement face à l’ambivalence, c’est d’apprendre à poser plus de questions plutôt que de rester bloquer avec des questions incomplètes.

(Image: Ambivalently Yours)

"Son opinion ne te définit pas" (Image : Ambivalently Yours)

Pourquoi souhaitez-vous rester anonyme ?

Internet est un lieu changeant ; je souhaite rester anonyme en partie pour me préserver. Cela me donne aussi le courage d’oser plus de trucs au niveau artistique, d’être plus honnête. Je me suis aussi rendue compte que certains personnes se retrouvaient dans ce manque de spécificité, cet anonymat. "Ambivalently Yours" est plus une représentation des idées derrière le travail que je fais qu’une réflexion sur mon identité. Elle est mon alter-ego audacieuse.

(Image: Ambivalently Yours)

"Calmement en colère" (Image : Ambivalently Yours)

Vous fournissez des exemples de thèmes très féministes dams votre travail. Qu’est-ce que le féminisme pour vous ?

Les gens pensent souvent que le féminisme, ce sont des femmes qui veulent être supérieures aux hommes, ou être considérées de façon particulière, mais comme le dit Kate Bailey dans son magazine TYCI, le féminisme n’est pas un but en soi, c’est un outil pur combattre les inégalités entre les gens de tous genres. Par droits égaux, j’entends non seulement les droits que les hommes ont déjà, mais aussi reconnaître que des gens différents ont des besoins différents.

(Image: Ambivalently Yours)

"Cela arrive mais quand cela ne t'arrives pas à toi" (Image : Ambivalently Yours)

Pourquoi choisir d’explorer ces thèmes ?

J’ai fait face à une forte discrimination à cause de mon genre, et de mon apparence. Apprendre du féminisme m’a permis de comprendre ces souffrances et trouver la force pour me relever. Mon art est un document de mon processus de pensée, de mes batailles et de mes succès.

(Image: Ambivalently Yours)

"Je ne suis pas ton stéréotype du genre" (Image : Ambivalently Yours)

Comment décririez-vous votre travail à des non-féministes ? 

Il y a deux genres de non-féministes : les mal informés, et ceux qui haïssent les femmes. En général j’ignore les misogynes, et aux autres, je dirais : coups de gueule féministes/ conseils à remettre en question/trop de rose.

(Image: Ambivalently Yours)

"Deux garces valent mieux qu'une" (Image : Ambivalently Yours)

Apparemment vous ressentez cette ambivalence vis-à-vis du féminisme et du sexisme. Quelles sont vos batailles majeures face a cette contradiction ?

Je ne me sens pas ambivalente à propos du sexisme – ou même toute autre forme de discrimination sur le sexe, la race, la religion ou les préférences sexuelles. Je déteste que les gens aient des préjugés basés sur ces facteurs. Je déteste aussi que les gens aient des préjugés sur moi parce que je suis féministe.

Mon ambivalence vis-à-vis du féminisme ne porte pas tant sur les idées principales, mais plutôt sur les choses que les gens assument ou font au nom du féminisme. Par exemple quand les gens supposent que je suis contre les hommes parce que je me bats pour l’égalité des sexes, ou disent de moi que je suis une mauvaise féministe parce que mon travail est rose (ce qui, dans leur tête, est le signe que je suis dupée par le patriarcat.) Je suis aussi contre toute forme de féminisme exclusif, ou qui refuse de se remettre en question.

Le féminisme est un mouvement complexe, il doit contineur d’évoluer. Y confronter mon ambivalence me permet de questionner les conflits et d’étreindre les succès.

(Image: Ambivalently Yours)

"Arrêtez de fétichiser ma peur" (Image : Ambivalently Yours)

(Image: Ambivalently Yours)

"Héroïne hyper-sensible qui combat la misogynie avec une badasserie émotionnelle" (Image : Ambivalently Yours)

(Image: Ambivalently Yours)

"Je m'en remettrai une fois que ce sera fini" (Image : Ambivalently Yours)

(Image: Ambivalently Yours)

"Partenaires plutôt que patriarcat" (Image : Ambivalently Yours)

(Image: Ambivalently Yours)

"Je ne flirte pas, je suis juste maladroitement amicale" (Image : Ambivalently Yours)

(Image: Ambivalently Yours)

"Mon anxiété ne me définis pas" (Image : Ambivalently Yours)

(Image: Ambivalently Yours)

"Je ne veux pas être une garce féministe mais je trouve que tes blagues sexistes sont ennuyeuses - Je plaisante, je m'en fiche en fait d'être une garce féministe" (Image : Ambivalently Yours)

(Image: Ambivalently Yours)

"Je ne reste pas à ma place mais ce n'est pas seulement une phase" (Image : Ambivalently Yours)

(Image: Ambivalently Yours)

"Je garde mes amis proches et mes ennemis encore plus proches ce qui n'est pas difficile puisque je suis ma principale ennemie" (Image : Ambivalently Yours)

(Image: Ambivalently Yours)

"Bizarre mais on peut compter sur moi" (Image : Ambivalently Yours)

Retrouvez le travail de "Ambivalently Yours" sur son site et son Tumblr

Par Lydia Morrish, publié le 02/10/2015