Honey in the hood, un court métrage animé émouvant

L'histoire se déroule à New York, dans le Bronx. Une attachante gamine passionnée de baseball sort de l'école pour rejoindre son père. Comme d'habitude, elle le trouve affalé sur le canapé, pionçant profondément. Ils sont pauvres, il est alcoolique et déprimé, elle est seule, comme lui. Le court métrage nous plonge dans la solitude de cette jeune fille, qui n'a que sa batte de baseball et ses crayons de couleur pour atténuer la monotonie de son quotidien.

Peu de dialogues, une intrigue captivante, et nous voilà absorbés par Honey in the hood. Le souci du détail est remarquable. Les graphismes, les décors – entre graffitis et univers à la Gorillaz, la musique aux sonorités hip-hop (composée par Guillaume Durand), l'ambiance sonore font de ce court métrage une oeuvre soignée et prodigieusement aboutie.

Réalisé par les jeunes Français Amandine Durant et Nicolas Wax, Honey in the hood raconte une relation père-fille touchante.

Publicité

Par Rachid Majdoub, publié le 04/07/2014

Pour vous :