AccueilÉDITO

Trois hommes ont été inculpés pour avoir vendu des faux Damien Hirst

Publié le

par Chayma Mehenna

© Jeff Overs/BBC News & Current Affairs via Getty Images

Les trois faussaires ont été appréhendés par la police de New York.

Près de 400 000 dollars (environs 359 000 euros). C’est la somme récoltée par trois faussaires grâce à la vente de fausses estampes du Britannique Damien Hirst, l’un des artistes contemporains les plus cotés au monde. Selon Cyrus Vance, le procureur du district de Manhattan, une douzaine d’acheteurs autour du monde ont été bernés par ces contrefaçons – présentées comme des éditions limitées et accompagnées de faux certificats d’authenticité – vendues en ligne. Si l’on ne connaît pas encore le titre des pièces contrefaites, le journal The Guardian rapporte que l’une d’entre elles pourrait être Esculetin, une gravure sur bois extraite de la série réalisée sur les pois par l’artiste. L’arrestation des faussaires a été réalisée grâce une opération d’infiltration de la police de New York, qui a acheté deux fausses estampes à un certain Vincent Lopreto, qui les vendait entre 3 000 et 14 000 dollars pièce.

Vincent Lopreto, 52 ans, avait déjà plaidé coupable deux fois pour des faits similaires en février 2008 et janvier 2014. Il avait déjà été condamné pour avoir vendu des œuvres contrefaites de Damien Hirst, parmi lesquelles LSD, Valium et Opium, sur eBay. Condamné en mai 2014, il était sorti de prison 15 jours avant cette nouvelle arrestation. Les acheteurs touchés par sa dernière arnaque se trouvent aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, en Italie, en Macédoine, en Afrique du Sud, à Taïwan et en Corée du Sud. Deux autres hommes, Marco Saverino, 34 ans et Paul Motta, 50 ans, sont complices d’après le magazine ITV News. Ensemble, ils ont été inculpés pour des délits multiples : vol ou vol qualifié et fraude. Vincent Lopreto risque pour sa part jusqu’à vingt ans de prison d’après le magazine Artnews.

Joseph K. Levene, un marchand d’art new-yorkais, explique que les faux Damien Hirst pullulent sur Internet, notamment sur des sites comme eBay où les gens se font avoir par les prix attractifs.

À voir aussi sur konbini :