AccueilÉDITO

Helin Sahin et Motorola Beeper, un mariage sous le signe du net art

Publié le

par Manon Baeza

Ce couple de net artists vient de fêter sa première année de mariage, et on trouvait que ça valait le coup de vous en parler. Vous allez comprendre pourquoi.

Thankyou all viewing this v important moment in our lives. Please Like and Subscribe

Une publication partagée par Motorola Beeper (@motorolabeeper) le

Il y a un an, Helin Sahin et Motorola Beeper, deux "net artists" à l’univers complètement barré, se disaient oui. Ces deux tourtereaux se sont rencontrés via le réseau social Facebook au début de l’année 2016, et depuis, ils ne se sont plus quittés. Ce n’est que quelques mois plus tard qu’ils ont souhaité officialiser leur union. La cérémonie fut pour le moins originale, les mariés portant des sneakers aux pieds et une casquette sur la tête. Ils nous avouent avoir conçu leur tenue seulement quelques heures avant de se dire oui. Le résultat est plutôt épatant lorsqu’on sait que ce n’est qu’une superposition de tissus, agrémentée de quelques accessoires. Motorola Beeper précise que c’était leur manière à eux de se moquer gentiment du système et de ses conventions.

Helin Sahin a grandi à Ankara, en Turquie, où elle a fait des études de journalisme, tandis que Motorola Beeper a étudié la production musicale à Nashville, aux États-Unis. Aujourd’hui, Helin est devenue artiste et Motorola musicien.

Elle transforme sa vie et ses expériences en net art

Helin est plus connue sous le nom d’Helinsahinx sur les réseaux sociaux, où elle expose son univers, pour le moins extravagant. Elle crée principalement des œuvres (plutôt indescriptibles) mêlant objets et matériaux divers pour un résultat épatant. Helin définit son travail comme du "net art" ou du "CGI" (Computer-generated imagery), un art qui reflète ce qu’elle est et ce qu’elle vit. L’artiste turque explique que la réalisation d’une œuvre ne lui prend que quelques jours, mais que le travail en amont est bien plus long. Son processus créatif, précise-t-elle, est constamment en renouvellement, puisqu’il est principalement basé sur la documentation, l’expérimentation et la réflexion sur soi. Absolument tout – ses rêves, les nouvelles technologies, les livres, les jeux ou n’importe quelle autre fantaisie, en somme sa vie – contribue à agrémenter son art.

Nous avions remarqué la part importante faite au corps des femmes dans son travail. Un fait qui prend tout son sens lorsque l’artiste nous explique avoir grandi dans une société dirigée par les hommes. Cette domination masculine l’a poussée à s’interroger sur l’identité féminine dès son plus jeune âge. Ce qu’elle apprécie tout particulièrement dans son travail d’artiste, c’est de pouvoir remodeler l’image de la femme, jouer avec elle et repenser les notions de séduction et de sensualité.

Le travail d’Helin Sahin a été très remarqué sur Internet. Récemment, elle a notamment été contactée via Facebook par Simon Thiébaut, aka Drame Nature, qui lui a confié la réalisation des flyers de la soirée très hype ParkingStone, à Montreuil.

Compositeur, il fait aussi parler son inconscient à travers des sculptures 3D

Motorola Beeper s’est mis à écrire et composer des freestyles en 2003 avec ses amis, pour passer le temps dans leur quartier. Rapidement, ce passe-temps devient une réelle passion, au point que le jeune homme décide de faire de la musique son occupation principale. S’il est inspiré par le jazz et le hip-hop, son style musical est unique en son genre. Motorola Beeper le décrit comme une rencontre entre "le MC hip-hop, un commentateur de Vogue et un DJ undergound". Artiste dans l’âme, Motorola Beeper fait lui aussi du net art. Dans son travail, il essaie tant bien que mal de faire travailler son inconscient afin que ses créations reflètent au mieux ce qu’il est. S’il pratique régulièrement la sculpture 3D, son processus créatif est, comme celui de sa femme, en renouvellement permanent, dans la recherche de nouvelles formes d’expression.

Lorsqu’ils ne créent pas, Helin Sahin et Motorola Beeper s’adonnent à leurs hobbys respectifs. Elle traque les perles rares du R’n’B des années 1990 et 2000 et lui fait de la randonnée et apprend l’horticulture. On peut le dire, des artistes à l’univers si décalé, on n’en croise pas souvent. Cependant, malgré les nombreux morceaux composés et toutes les œuvres réalisées, le couple ne vit pas (encore) de son art. Tous deux obligés d’avoir un métier alimentaire, et "ennuyeux", précise Helin.

Des projets prometteurs

Toutefois, il en faudrait plus pour décourager les deux artistes. La jeune femme nous confie d’ailleurs ses (très nombreux) projets à venir : en ce moment, elle travaille matières et tissus avec l’ambition de développer une ligne de lingerie et de maillots de bain. Mais elle ne compte pas s’arrêter là, car elle se forme pour devenir DJ et, pourquoi pas, rejoindre son mari derrière les platines. Quant à Motorola Beeper, il nous révèle qu’il est actuellement en train de travailler sur un clip personnel, qui mêlera voix, visuels de jeux vidéo et des images qu’il a lui-même filmées.

© Helin Sahin

© Helin Sahin

© Helin Sahin

© Helin Sahin

© Helin Sahin

À voir aussi sur konbini :