Hawaï recycle ses vieux bus en abris pour les SDF

Au lieu de laisser ses vieux bus rouiller sous le soleil, Hawaï a décidé de les transformer en logements temporaires pour les sans-abris. 

L'an passé, Honululu a été vivement critiquée pour son approche plus qu'inappropriée sur la question des sans-abris sur l'île de Oahu. L'indélicatesse va des amendes données par des policiers aux SDF pour "pedestrian violation" (c'est à dire qu'ils n'ont pas respecté une sorte de "code de la route du piéton" : ils ont, par exemple, traversé la rue hors passage piéton...) à un comité suggérant la déportation de 4 700 sans-abris sur une île isolée, loin des yeux des touristes de Waikiki qui, de toute façon, n'ont d'yeux que pour la plage.

Publicité

Cependant, Jun Yang, le responsable logement de la ville, propose une approche beaucoup plus humaine pour résoudre le problème. Il prévoit de restaurer et de réaménager cinq vieux bus en logements provisoires pour les sans-abris de la capitale de Hawaï.

3193956750_4cac4c8fe3_b

Les bus sont en bon état et ne sont plus utilisés uniquement car ils ont trop de kilomètres au compteur. La ville prévoit d'en donner 70 au projet de reconversion (Photographie : Graham Johnson via Flickr)

La compagnie d'architecture Group 70 International s'est chargée du défi que posait le design de l'intérieur des bus. Ils espèrent pouvoir achever la reconversion d'au moins trois d'entre eux pour cet été grâce au travail fourni par des bénévoles. Une fois finis, ces bus offriront un abri, des sanitaires, et même un espace de détente à leurs occupants.

Publicité

Contrairement au camping car de tonton, chaque bus aura une fonction assignée. L'un sera destiné à abriter des lits, un autre divers sanitaires indispensables à l'hygiène, et un autre un espace récréatif.

Group-70-International-Recycled-Bus-Homeless-Shelter-Hawaii

L'agencement du bus. Des portes à l'avant et à l'arrière permettent de diviser le centre en deux et d'offrir un peu d'intimité à au moins deux familles (Photographie : Group 70 International)

May Ry Kim, responsable du design, a déclaré à Hawaii News Now que son inspiration lui est venue d'Ikea et de leurs meubles prêts à monter. Les logements doivent être assez faciles à construire pour qu'une équipe de bénévoles non-formée puisse s'en charger et soulager durablement les occupants :

Publicité

[C'est] basé sur l'hypothèse que n'importe qui peut rentrer dans une quincaillerie, acheter tout ce dont il a besoin et tout construire sans aucune aptitude spéciale.

Maintenant qu'un lieu d'accueil pour les bus a été trouvé, que le design est achevé et que des dons financiers on été reçus, Group 70 International cherche maintenant des volontaires pour prendre en charge l'exécution du projet. Habitat for Humanity a déjà exprimé son intérêt et espère que le premier bus sera fini dans les mois à venir. Nous aussi.

Hawaii News Now - KGMB and KHNL

Publicité

Par Matthew Kirby, publié le 17/06/2015

Copié

Pour vous :