featuredImage

Graham Fink, l'homme qui dessinait avec ses yeux

L'artiste Graham Fink a dessiné des portraits avec son regard, un logiciel d'eyetracking, et beaucoup de concentration.

L'un des portrait réalisé par Graham Fink

L'un des portraits réalisés par Graham Fink

Graham Fink s'est adonné à d'étonnantes performances dans la galerie Riflemaker de Londres entre le 9 et le 21 mars dernier. En effet, il a dessiné plusieurs portraits dont les traits correspondent à la trajectoire qu'à suivie son regard, dans le cadre de l'exposition "Drawing With My Eyes".

Pour ce faire, il lui a préalablement fallu développer un logiciel d'eyetracking en collaboration avec l'entreprise chinoise Tobii Technology. Ce dernier s'appuie sur des rayons infra-rouges dirigés vers les yeux de l'artiste. Leur mouvement est alors perçu puis retranscrit sur un écran à l'aide de multiples algorithmes qui corrigent les oscillations, comme le rapporte le site internet de l'artiste.

Des œuvres subconscientes

Tous les portraits sont constitués d'une seule ligne continue, et rien n'est effacé après coup. D'après Wired, l'artiste ne sait pas à l'avance ce qu'il va dessiner : il improvise, sans pouvoir prendre de pause ni de recul sur son œuvre. Le procédé rappelle ainsi celui de l'écriture automatique, ici appliqué au dessin, où c'est le subconscient qui fait le travail.

Ces portraits demandaient donc beaucoup de concentration ; Graham Fink a d'ailleurs plusieurs années de méditation derrière lui. Comme il le rapporte à Wired, il se vidait la tête avant d'entamer chacune de ses œuvres, qui pouvaient lui demander jusqu'à une heure de travail.

Par , publié le 25/03/2015

Copié