Training Days. Thesubway artists the and now from Thames and Hudson Mattress Acro_Hoe Ave1.jpg Training Days – subway artists now… Lire la suite

En images : le graffiti de l'âge d'or par Henry Chalfant

Le nouveau livre d'Henry ChalfantTraining Days - The Subway Artists Here and Now, complète et prolonge le propos du légendaire Subway Art. On y retrouve les témoignages de douze graffeurs de l'époque ainsi que des photos du New York de l'âge d'or du hip-hop. 

Des ado sur Hoe Avenue dans le Bronx, 1985 - Crédit Image Henry Chalfant

Des ados sur Hoe Avenue dans le Bronx, 1985 - (Crédit Image : Henry Chalfant)

Le New York de la fin des années 1970 n'a probablement rien à voir avec celui que l'on connaît aujourd'hui. Économiquement, c'est une ville en crise où les plus démunis trimballent leur misère entre détritus et gravats. Sociologiquement, elle semble inlassablement dévorée par une guerre des gangs malgré les tentatives d'apaisement bien présentes tout au long des années 1970. Culturellement enfin, elle bouillonne de l'énergie d'une nouvelle sous-culture dont l'avènement va changer la face du monde.

Publicité

Le New York de l'âge d'or en photos

Publicité

Antérieur à la naissance du hip-hop, le graffiti est déjà une réalité ancrée dans les rues de New York à l'heure où les soundsystems pullulent. Il possède déjà ses "kings", ses règles, et a forgé une partie des standards qui irrigueront la France, l'Europe et le monde au début des années 1980.

On doit cette popularisation à un certain nombre de publications qui ont porté la bonne parole graffiti aux quatre coins du globe et en premier lieu au livre Subway Art, signé Martha Cooper et Henry Chalfant, qui fera office de modèle indétrônable pour les apprentis graffeurs européens.

Sorti pour la première fois en 1984, ce classique se voit aujourd'hui prolongé par Training Days : The Subway Artist Here And Now publié chez Thames & Hudson. On y retrouve des photos du documentariste officiel du writings ainsi que les témoignages de douze acteurs majeurs du graffiti new-yorkais de l'âge d'or – JonOne, Sharp ou Skeme pour ne citer qu'eux – recueillis par le journaliste américain Sacha Jenkins (fondateur du magazine Ego Trip, et directeur créatif du webzine Mass Appeal).

Publicité

Bil Rock, Min et Kel en 1983. On retrouve les entretiens du premier et du dernier dans "Training Days" - Crédit Image Henry Chalfant

Bil Rock, Min et Kel en 1983. On retrouve les entretiens du premier et du dernier dans "Training Days" - (Crédit Image : Henry Chalfant)

Un train peint par Dez, Skeme et Pore à Harlem en 1983 - Crédit Image Henry Chalfant

Un train peint par Dez, Skeme et Pore à Harlem en 1983 - (Crédit Image : Henry Chalfant)

Le livre offre un récit incarné de la période fondatrice du graffiti accompagnée par des clichés inédits qui semblent servir un propos plus large que celui de Subway Art. Sur les premières photos diffusées sur le site de The Guardian, on retrouve des trains ainsi que des portraits des figures de proue du graffiti new-yorkais mais également des clichés d'ambiance des "ghettos" de la Grosse Pomme qui ne sont pas sans évoquer le travail de Jamel Shabazz.

Publicité

Le livre est d'ores et déjà disponible à l'achat et se pose d'emblée comme un classique. Henry Chalfant oblige.

Par Tomas Statius, publié le 12/09/2014

Copié

Pour vous :