featuredImage

Les gifs toujours plus surréalistes de Romain Laurent

[Article mis à jour le 2 mai 2014] On avait déjà parlé de Romain Laurent et de sa série renversante Tilt. Aujourd'hui, on se concentre sur son nouveau travail : des portraits animés totalement absurdes, dans le cadre d'un projet intitulé One Loop Portrait a Week. Le photographe français - qui s'inspire à la fois de Sempé, Michel Gondry et Quentin Dupieux pour ne citer qu'eux - délivre sur son site un gif inédit par semaine, et nous transporte à chaque fois dans son univers surréaliste.

Contacté par Konbini, l'artiste explique qu'il a réalisé cette série afin "d'expérimenter avec un médium hybride" pour pouvoir laisser aller son "imagination spontanément, sans pression et sans concept directeur hors de la forme". 

Pour le choix des images, le photographe s'explique :

Généralement, j'ai une idée générale de l'image finale avant le shoot. Je filme de courtes séquences et d'autres éléments nécessaires. Je fais quelques montages rapides et fonctionne au feeling. Si le mouvement ou le sentiment me convient, je finalise rapidement le visuel et le publie sur Tumblr.

One Loop Portrait a Week est finaliste des New York Photo Awards. Une sélection de ces oeuvres sera d'ailleurs exposée à la PowerHouse Arena a Brooklyn a partir du 21 janvier. L'artiste est également en train de travailler sur deux autres séries de photos personnelles, sur un clip et sur un éventuel court métrage.

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent 

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Crédit photo : Romain Laurent

Article mis à jour le 2 mai 2014

Par Sarah Barbier, publié le 02/05/2014