(Capture d’écran Twitter)

On est les champions, mais en France de nombreuses femmes ont été agressées sexuellement

Hier, de nombreuses femmes venues fêter dans les rues de Paris la victoire de la France ont vécu l'enfer. En cause, des agressions sexuelles commises par des hommes ivres et irrespectueux. Sur Twitter, les témoignages s'accumulent.

(Capture d'écran Twitter)

Hier soir, tout le monde était on fire quand l'Équipe de France a battu 4-2 la Croatie, lors d'un match historique. Pour célébrer la victoire et après avoir sauté sur les tables des bars, de nombreux Français se sont logiquement dirigés vers les Champs-Élysées, pour se fondre dans la masse de supporters.

Publicité

Derrière l'ambiance festive, les cris et les larmes de joie, des incidents plus sombres sont venus gâcher la fête de plusieurs femmes. Sur Twitter une certaine Kateya a regroupé plusieurs tweets, dénonçant des comportements sexuels inappropriés, dont de nombreux témoignages d'agressions sexuelles : 

Publicité

Frottées, touchées, collées, embrassées et caressées sans consentement, plusieurs femmes racontent aujourd'hui leur mauvaise expérience dans les rues de Paris et dans les transports en commun. Elles sont nombreuses à expliquer que personne ne leur est venu en aide.

Pour rappel, en 2017, un rapport du ministère de l'Intérieur a enregistré 16 400 plaintes pour viol, ce qui constituait  une hausse de 12 % comparée à 2016. Depuis l'éclatement de l'affaire Weinstein (le producteur hollywoodien qui aurait violé et agressé des centaines de femmes) et l'arrivée des mouvements #MeToo et Time's Up, les paroles des victimes de violences sexuelles n'ont jamais été autant mises en avant.

Publicité

La soirée d'hier en est la preuve : il n'aura fallu que quelques heures pour que des dizaines de femmes racontent leurs mésaventures avec des hommes saouls et violents. Il serait désormais temps que des mesures soient prises, comme commencent à le faire certains festivals engagés pour que ces agressions sexuelles cessent. 

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 16/07/2018

Copié

Pour vous :