featuredImage

Un festival a mis en place un mini-Berghain inaccessible pour se moquer du club mythique

Le Beyond Festival, qui se tenait aux Pays-Bas du 29 au 31 juillet, a fait parler de lui avec sa réplique du Berghain, dans laquelle personne ne pouvait entrer. Le but était de proposer une satire du mythique club électro berlinois.

Il semble que la réputation du Berghain, un club berlinois connu pour être hyper-sélectif, ne soit plus à faire. En effet, les organisateurs du Beyond Festival, qui s'est tenu du 29 au 31 juillet aux Pays-Bas, se sont amusés à mettre en place un "Berghenk", dans lequel personne ne pouvait entrer.

Le principe de l'installation était de refuser l'entrée à tous ceux qui ont attendu devant les portes de la réplique du club. Et quelle réplique : la devanture en trompe-l'œil imitait celle du vrai Berghain, avec un "intérieur" inaccessible et un espace pour faire la queue.

Tout cela faisait référence à l'ultrasélectivité du club, que certains jugent subjective et totalement aléatoire. Les festivaliers ont donc fait la file en vain, se faisant systématiquement rejeter à l'entrée. Satirique et ingénieux, le faux club a également donné à ses "clients" déçus des instructions pour appréhender leur expérience au Berghenk :

  1. Rester derrière la ligne
  2. Se faire jeter
  3. Retourner derrière la ligne
  4. Se faire refuser
  5. Retourner derrière la ligne
  6. Se faire refuser
  7. Retourner derrière la ligne
  8. Se faire refuser
  9. Retourner derrière la ligne

"C'est le moment d'exercer votre posture de 'rester-sur-la-ligne' et vos compétences en 'marche de la honte'", ont écrit les organisateurs sur leur page Facebook, au sujet de leur installation. Pour l’anecdote, il y avait quand même un line-up, avec the Self, un DJ qui jouait (apparemment) à l’intérieur du Berghenk. Mais pour ceux qui auraient raté son set, il l’a posté sur Instagram.


Traduction : "Un aperçu de l'intérieur du #Berghenkexperience au #beyondfestival2016 où j'ai joué pendant 12 heures le week-end dernier. Pour ceux qui n'auraient pas été sélectionnés à l'entrée."

Ça pique un peu mais, comme le rapporte Thump, ce véritable concept de refus qui colle à la peau du Berghain contribue à la légende du club.

Par Camille Deutschmann, publié le 03/08/2016

Copié