Ferguson : un artiste laisse un message d'espoir sur les murs de la ville

Un street-artist souhaite diffuser un message d'espoir aux habitants de Ferguson en posant sur les murs des posters portant le symbole des émeutes. Une initiative bienvenue alors que le policier qui a tué Michael Brown n'a pas été inquiété par la justice.

L'artiste Damon en train de poser une de ses affiches sur les murs de Fergussons (Crédit Image : Getty)

L'artiste Damon Davis en train de poser une de ses affiches sur les murs de Ferguson (Crédit Image : Getty)

Depuis cet été, la ville de Ferguson est devenue célèbre pour une histoire tragique, celle de Michael Brown, un jeune Noir-Américain de 18 ans, abattu par un policier. C'était le 9 aôut. De nombreuses manifestations avaient eu lieu dans cette ville de la banlieue nord de Saint-Louis, se poursuivant sur les réseaux sociaux et dans d'autres villes des Etats-Unis, mobilisant plusieurs artistes.

Publicité

Face au changement radical de Ferguson, l'artiste Damon Davis a souhaité laisser sa trace sur les murs de la ville pour donner aux habitants un message d'espoir quelques jours avant de connaître la sentence du policier Darren Wilson qui a tiré sur Michael Brown.

C'est donc muni de 70 affiches sur lesquelles ont été imprimées les mains des manifestants que l'artiste s'est baladé dans les rues de Ferguson pour transformer ses murs en symbole de solidarité, comme Damon Davos l'a expliqué à Mic :

Je voulais faire quelque chose avec les bâtiments barricadés. Quelque chose de visuellement attrayant, juste pour donner de l'espoir aux gens et leur dire que nous sommes avec eux.

Publicité

Il prend son rôle d'artiste très à coeur car pour lui : "Les artistes permettent de raconter des histoires et de faire continuer à vivre ses histoires. Les posters sont importants pour les personnes qui vont les voir. Peut être qu'ils changeront d'opinion et viendront nous soutenir". Pour autant, il assure qu'il a demandé aux propriétaires leur accord avant d'entamer tout collage.

Alors qu'on apprend aujourd'hui que le policier Darren Wilson n'est pas poursuivi pour le meurtre de Michael Brown, un message d'espoir est bienvenu, même si la ville est à nouveau sous les bombes lacrymo. Vitrines brisées et voitures en flamme dans la banlieue de St Louis, le président Barack Obama a appelé au calme.

OWZkOWFiNTlmYSMveWFGNDBZY2k1cDQyZmVWVmt4T2dfQzJYM2NFPS80NHg5ODozOTU2eDI1NjkvODQweDUzMC9maWx0ZXJzOnF1YWxpdHkoNzApL2h0dHA6Ly9zMy5hbWF6b25hd3MuY29tL3BvbGljeW1pYy1pbWFnZXMvMG5rYTg3eHV1OXhiaWVxdGFia3lnam4zbW9nc25sNm1hNnlkdHp3ZDJlNG90aHR2eHVqbHRt

Publicité

NWI4Y2E0NDdjZCMvLXhQLU9RX2ZGSmdmOW1qS1BOUWhNdGtFNkljPS8weDE5NjozOTEyeDI2NjcvODQweDUzMC9maWx0ZXJzOnF1YWxpdHkoNzApL2h0dHA6Ly9zMy5hbWF6b25hd3MuY29tL3BvbGljeW1pYy1pbWFnZXMveHpqMmd5dXFrNnNkdjlzdGNrdDl2Y3g4NjEzbnhleGp1Z3Ryc3E0NGxiYnMwdXhia3YxbXEx

NjJiNTk1ZWRjYSMvdW9CNDJKMXA1bWJNY19qVXJ5WWs2dlJfWXlVPS80NHgwOjM5NTZ4MjQ3MS84NDB4NTMwL2ZpbHRlcnM6cXVhbGl0eSg3MCkvaHR0cDovL3MzLmFtYXpvbmF3cy5jb20vcG9saWN5bWljLWltYWdlcy9lOThja2swMXFob3lseHBlYWFocTY4cXM3ZXdoYXd2em9jeDdubXYzbjlkdTY3azJ0M3BldGtw

NzU1NTU5YzdjMSMvMzNVektub3FacFplUGkwMW5qOF9yaEtKdXk0PS8zOHg5MzozNzU3eDI0MzcvODQweDUzMC9maWx0ZXJzOnF1YWxpdHkoNzApL2h0dHA6Ly9zMy5hbWF6b25hd3MuY29tL3BvbGljeW1pYy1pbWFnZXMvbXJnejJhM3ppbXdhenQ2b2d6dGFvbHJ4cHN0Y3BxYnUwaGQ0dW1jYTUyd3h0YWd1d2hmZG92

Publicité

MzU4MTQ2NjMyZSMvX1R0SXZHQ2x1TGdycmliUG1zc1hMRm9Vc1FVPS8weDA6MzkxMngyNDcxLzg0MHg1MzAvZmlsdGVyczpxdWFsaXR5KDcwKS9odHRwOi8vczMuYW1hem9uYXdzLmNvbS9wb2xpY3ltaWMtaW1hZ2VzL3NxczE2bGE4eDljeWJxZ3FhbGZhcWMzZG10czR1bnJ5MHpucW50aW9rZHoxcGZvYnR1emZrZ3N5

Par Anaïs Chatellier, publié le 25/11/2014

Copié

Pour vous :