AccueilÉDITO

Ces faux Lego aident les enfants malvoyants à apprendre le braille

Publié le

par Olivia Cassano

Une entreprise brésilienne a imaginé des briques similaires aux Lego pour enseigner l’alphabet braille. Cette idée brillante permet aux enfants malvoyants d’apprendre en s’amusant. 

Pour la plupart d'entre nous, les Lego nous ont occupés pendant des heures quand on était gosses, mais maintenant qu’on est adultes, c'est un jeu qui nous semble banal. Cependant, pour les enfants malvoyants, ces petites briques multicolores pourraient bien les aider à apprendre à lire et à écrire.

En partenariat avec la Fondation pour les personnes aveugles Dorina-Nowill située à São Paolo, au Brésil, l’agence de conception Lew’Lara\TBWA a créé les Braille Bricks, des Lego dont les points en relief, qui servent à assembler les briques entre elle, forment les signes de l’alphabet braille.

(© Braille Bricks)

(© Braille Bricks)

Les enfants peuvent donc jouer avec les briques, et les utiliser pour épeler et lire des mots. Non seulement cet alphabet braille en Lego ressemble au jeu de notre enfance, mais en plus il est compatible avec les briques traditionnelles.

Ce jeu est une idée géniale qui permet aux enfants malvoyants d’apprendre en s’amusant. Il contribue également à l’insertion des enfants aveugles dans la société.

Le mieux avec cette initiative, c’est que comme les Braille Bricks n’appartiennent pas à Lego et ne peuvent pas être commercialisées, l’entreprise Lew’Lara\TBWA a mis en ligne le design des pièces sous une licence Creative Commons pour que n'importe qui puisse les reproduire… en espérant que les avocats de Lego ne les traiînent pas en justice, mais qui se mettrait en travers du bonheur d’enfants, qui plus est, aveugles ?

Pour cela, l’agence a aussi imaginé un site qui invite les gens à  écrire un message en braille à l'aide de ces briques. Elle a aussi lancé la campagne #BrailleBricksForAll sur les réseaux sociaux pour sensibiliser les gens à l'alphabétisation des enfants malvoyants.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

À voir aussi sur konbini :