AccueilÉDITO

À Paris, une expo va retracer la façon dont le mont Fuji a inspiré les artistes nippons

Publié le

par Naomi Clément

Parmi eux, l’incontournable Katsushika Hokusai, qui s’est plus d’une fois emparé de la montagne sacrée.

Estampe tirée de la série <em>Trente-Six Vues du mont Fuji</em> d’Hokusai. (© Sway Gallery)

Fondée en octobre 2016, la Sway Gallery, installée au cœur du marais parisien, s’est donnée pour mission de présenter en Europe les joyaux cachés de l’art japonais. Après avoir accueilli une série d’expositions dédiées aux tableaux de Miki Nitadori, ou plus récemment aux photographies de Nobuyuki Kobayashi, l’établissement propose aujourd’hui de revenir sur la façon dont le mont Fuji a fasciné et inspiré les plus grands artistes nippons de l’époque d’Edo, parmi lesquels Katsushika Hokusai, dont les Trente-Six Vues du mont Fuji fascinent encore le monde contemporain.

"La montagne la plus haute du Japon, le mont Fuji, pouvait être vue de presque n’importe où à Edo, la capitale du Japon, détaille la Sway Gallery dans son communiqué. Du XVIIe au XIXe siècle, lorsque les gravures sur bois 'Ukiyo-e' étaient au sommet de leur popularité, cette montagne emblématique a inspiré les grands maîtres tels que Hokusai (1760-1849) et Hiroshige (1797-1858), puis a continué d’inspirer des artistes shin-hanga tels que Hasui (1883-1957)."

Ouverte du 10 avril au 9 mai prochain, cette exposition, baptisée "L’art du mont Fuji – De Hokusai à Hasui" et organisée en collaboration avec la Japanese Gallery de Londres, permettra ainsi de rendre compte du caractère foncièrement fascinant du mont Fuji, dont les représentations semblent infinies, et à quel point la richesse de dame nature a influencé cette époque florissante de l’art japonais. Une grande variété d’estampes nippones sera également mise en vente tout au long de l’exposition.

L’exposition "L’art du mont Fuji – De Hokusai à Hasui" se tiendra à la Sway Gallery de Paris du 10 avril au 9 mai 2018. Plus d’infos sur www.paris.sway-gallery.com.

À lire -> Traditions, Hokusai et yakuzas : rencontre avec Horiyoshi III, illustre maître-tatoueur japonais

À voir aussi sur konbini :