En images : les sourires cachés du Vietnam

Dans sa série Hidden Smile, le photographe français Réhahn immortalise les sourires cachés des Vietnamiens.

Il y a sept ans, Réhahn se rend au Vietnam pour la première fois dans le cadre d'une mission caritative. Il tombe alors amoureux de la ville d'Hoi An, dans la province de Quang Nam, au centre du VietNam, où il parraine deux petites filles. Il revient alors chaque année pour continuer à découvrir le pays avant de s'y installer définitivement il y a trois ans. Passionné de photographie, il explore ainsi le pays et immortalise la culture vietnamienne à travers l'objectif de son appareil photo.

Hidden-smile-1024x682

"Les Vietnamiens sont les gens les plus souriants que j'ai rencontrés dans ma vie"

Ancien imprimeur, Réhahn décide alors d'éditer son premier ouvrage Vietnam - Mosaïque de Contrastes qui regroupe 145 photos de ce pays d'Asie du Sud-Est. En réfléchissant à la photo de couverture de son livre, son choix s'arrête sur le portrait d'une femme âgée (ci-dessus), main sur la bouche et sur le front cachant son sourire. Il se rend alors compte que parmi tous les clichés qu'il a pris, le fait de couvrir son sourire est quelque chose de récurrent :

Les Vietnamiens sont les gens les plus souriants que j'ai rencontrés dans ma vie. Si on y prête attention, on s'aperçoit qu'ils ont tendance à mettre leurs mains devant leur bouche. Pour les jeunes femmes, c'est un geste de timidité mélangée à de la pudeur. Pour les personnes âgées, c'est aussi un signe de politesse. Elles n'ont souvent plus de dents c'est donc poli de ne pas ouvrir la bouche en grand.

Un geste devenu tellement naturel que les Vietnamiens eux-mêmes ne s'en rendent pas forcément compte, nous explique Réhahn. "Depuis que mon projet est médiatisé, je reçois beaucoup de demandes d'articles pour des magazines et blogs Vietnamiens. Le sujet est devenu populaire ici". Plus répandu chez les femmes que chez les hommes, Réhahn y voit alors "une forme d'élégance".

La forme du visage, le plissement des yeux, l'accentuation des rides pour les femmes plus âgées... Il n'y a finalement pas besoin de voir le sourire directement pour se rendre compte qu'il est bien là, caché par des mains parfois colorées d'une teinture bleue turquoise ou violette, qui provient de l'Indigo, une plante qui sert à colorer les vêtements chez les minorités Hmongs et Dao.

S'il lui arrive de demander parfois à ses modèles, surtout aux enfants, de poser en cachant leur sourire, le photographe affirme que "90% de [ses] portraits sont pris sur le vif", avant d'ajouter :

Ce ne sont pas pour autant des photos volées. Je passe beaucoup de temps avec mes modèles. Les gens disent parfois que je capture l'âme des gens et leurs émotions. Un beau compliment pour un photographe spécialisé dans les portraits, n'est-ce pas ?

Il aimerait ainsi réunir 100 portraits d'ici fin 2015 pour éditer un nouveau livre et réaliser une exposition. Une manière pour lui de "promouvoir le sourire et la bonne humeur des Vietnamiens, qui ont été élus l'un des peuples les plus heureux du monde. Ces portraits en sont un témoignage".

Hidden-smile21-1024x682

Hidden-smile20-1024x681

original-2-533x768

Sapa170814-4841-542x768

Hidden-smile-Vietnam-8-1024x634

Sapa200814-869-1024x682

Pour voir davantage de photos de Réhahn sur le Vietnam, rendez-vous sur son site Internet.

Par Anaïs Chatellier, publié le 19/03/2015