Docu : comment un village tunisien a repris des couleurs grâce à 150 street-artists

Samedi 20 septembre était un jour particulier pour l'île touristique de Djerba. Au programme, le vernissage d'un village devenu musée à ciel ouvert après le passage de 150 street-artists.

Cet été, les habitants d'Erriadh, un petit village situé sur l'île de Djerba en Tunisie, ont été témoins d'un cirque pas comme les autres : près de 150 street-artists venus d'une trentaine de pays se sont épris progressivement du mur des habitants, produisant près de 250 oeuvres dans un laps de temps très court. Le samedi 20 septembre, c'était le jour du vernissage, celui qui allait dévoiler au monde un village devenu un musée à ciel ouvert, le premier du genre.

À cette occasion, on a pris deux caméras, un avion et un bus et on s'est retrouvé dans la chaleur de Djerba, avec une idée en tête : comprendre cet événement artistique unique à travers les témoignages des organisateurs (Mehdi Ben Cheikh) à l'initiative de ce projet nommé Djerbahood, des artistes (Nilko, Shoof) et des habitants du village.

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 24/10/2014

Copié

Pour vous :