Docu : à Rio, le phénomène des batailles de cerfs-volants

Au pays du Corcovado et du football roi, les habitants des favelas s'affrontent blocs contre blocs, toits à toits au cours de joutes endiablées... de cerfs-volants. C'est le principal enseignement de ce mini-documentaire, dirigé par le réalisateur Guilherme Tensol en partenariat avec le magazine Victory et la boite de production Mosquito Project, diffusé mi-juillet par le New York Times.

À Rocinha, plus grande favela de Rio de Janeiro, on suit Breno, un gamin du coin. De son toit, contemplant l'immensité de ce quartier peuplé de près de 70 000 habitants au dernier recensement, il nous initie, sous l'oeil bienveillant de l'éducateur Carlos Eduardo da Silva Barbosa, à la construction et au maniement de ces engins de bric et de broc qui voltigent dans le ciel de la cité brésilienne.

Publicité

À l'origine moyen d'alerter les trafiquants de l'approche imminente des forces de l'ordre, ces cerfs-volants sont également le moyen pour les membres de la communauté de régler des différends. Le but : couper la ligne de l'adversaire, faire chuter son cerf-volant du ciel vers la terre ferme et remporter ainsi une savoureuse victoire. Et peut-être le respect.

Par Tomas Statius, publié le 30/07/2014