AccueilÉDITO

Découvrez Aware, l’association qui milite pour une "histoire de l’art paritaire"

Publié le

par Mélissa Perraudeau

Les Deux Frida, 1939. (© Frida Kahlo)

Pour lutter contre le manque de visibilité des artistes femmes, l’association Aware œuvre pour établir une histoire de l’art paritaire. Avec notamment une base de données accessible à toutes et tous sur Internet.

<em>Les Deux Frida</em>, 1989. (© Frida Kahlo)

Parce que "les artistes femmes sont sous-représentées dans les ouvrages d’art, les expositions et les collections de musées, quand elles n’en sont pas complètement absentes", l’association Aware (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions) œuvre pour "réhabiliter la création des artistes femmes et leur restituer la part d’histoire de l’art et d’audience qui leur est due". Elle a été cofondée en 2014 par Camille Morineau, historienne de l’art spécialiste des artistes femmes. Elle a, à ce titre, été la commissaire de l’exposition "Elles@centrepompidou" en 2009, à Paris, puis de "L’Autre continent : artistes, femmes, africaines" en 2016, au muséum d’histoire naturelle du Havre.

Après avoir notamment travaillé dix ans au Centre Pompidou dans le service des collections contemporaines, elle est depuis plusieurs mois directrice des expositions et des collections à la Monnaie de Paris. Tout en étant donc la présidente d’Aware qui, en plus de promouvoir la recherche et la visibilité des artistes femmes du XXe siècle, propose un répertoire de celles du XXIe siècle.

En 2014, l’association a également lancé le Prix Marie Claire de l’art contemporain afin de distinguer "de jeunes plasticiennes dont les œuvres font bouger les lignes". Avant, cette année, de décerner son premier prix Aware pour les artistes femmes à Laëtitia Badaut Haussmann.

Les artistes femmes, "une force vive de l’art"

Le but de l’association est d’équilibrer l’histoire de l’art, d’écrire "une histoire de l’art 'paritaire'", comme Camille Morineau l’a expliqué à Libération. Une histoire dont beaucoup de femmes ont longtemps été écartées : "Sonia Delaunay a attendu un demi-siècle pour sortir de l’ombre de son époux Robert. Louise Bourgeois avait 96 ans lorsque le Centre Pompidou lui a consacré sa première rétrospective." Pourtant, les œuvres des artistes femmes sont cruciales pour l’art français selon Aware :

"Les artistes femmes sont […] une force vive de l’art du XIXe, du XXe et du XXIe siècles, en particulier dans les avant-gardes, et suscitent l’engouement du public, comme l’ont montré de récents accrochages et expositions."

Le site bilingue de l’association propose donc un "centre de ressources virtuel accessible à tous", avec des biographies d’artistes femmes, des articles sur des expositions, un agenda pour celles en cours et à venir… et depuis peu, un espace de documentation physique à Paris pour les professionnel-le-s. Aware organise également des visites de musées consacrées aux artistes femmes, des colloques en France et à l’étranger, ainsi que des publications papier. Une façon, aussi, d’encourager les femmes à se lancer dans l’art.

À voir aussi sur konbini :