Vidéo : Paris vue à travers l'objectif d'un appareil photo

Dans leur court métrage Paris through Pentax, les jeunes réalisateurs français Mathieu Maury et Antoine Pai nous embarque dans Paris à travers l'écran de leur appareil photo. 

En février dernier, nous avions interviewé Mathieu Maury au sujet de son premier court métrage The Glint, "une ode à la création, démontrant que sans budget, mais avec beaucoup de confiance, on peut y arriver". Quelques mois plus tard, il revient avec une nouvelle vidéo qui signe sa première collaboration avec Antoine Pai.

Tous les deux se sont rencontrés alors qu'ils travaillaient en agence de pub et ont décidé de créer Maison Carnot, une agence de communication et de production "passionnée par les marques et beaux films".

Publicité

L'idée de ce court est apparue alors que Mathieu, sur Paris pendant quelques jours, se baladait dans les rues de la capitale, son Pentax 67 autour du cou. "La vision du monde est plus belle à travers le dépoli d'un boitier argentique moyen format. Tellement belle qu'on a voulu filmer le monde à travers", raconte-t-il. Alors que Antoine possédait une "petite caméra très légère et performante", les deux compères ce sont alors lancés dans un "concept encore inexploré".

Un concept pourtant très simple : filmer le fameux écran du Pentax, lui-même en train de filmer. Un peu de bricolage pour faire tenir le tout et ils étaient prêts à arpenter les rues de Paris pendant deux jours. On retrouve alors les lieux incontournables, du Luxembourg, aux quais de Seine, en passant par le Louvre, la Tour Eiffel et les places remplies de pigeons et de Parisiens pressés, le tout sur la mélodie envoutante de A. Taylor.

Publicité

Nous sommes dans la peau d'un photographe, il ne faut pas l'oublier, et à travers ce point de vue nous avons voulu immerger le spectateur. Le message est qu'il faut prendre le temps de regarder ce qu'il se passe autour de nous, d'observer, d'admirer et de savourer tous ces petits moments. Ça sonne peut-être un peu cliché mais ce sont les fondements de la photographie.

Le système "assez précaire" mais efficace des jeunes réalisateurs.

Le système "assez précaire" mais efficace des jeunes réalisateurs.

Par Anaïs Chatellier, publié le 23/08/2014

Pour vous :