AccueilÉDITO

En images : comment on percevait le futur il y a 100 ans

Publié le

par Anaïs Chatellier

Dans les années 1800, on essayait déjà d'imaginer de quoi serait fait le futur. Des cartes postales en attestent.

Comme nous, les contemporains du XIXe siècle s'amusaient à imaginer à quoi ressemblerait le futur. Ed Fries, co-fondateur du projet X-box, s'est amusé à retrouver des cartes postales datant des années victoriennes et à les présenter lors d'une conférence Neurogaming à San Francisco qui s'est tenue les 7 et 8 mai dernier.

Des cartes postales créées pour la plupart pour des marques de chocolat dépeignent l'an 2000 selon l'imagination victorienne. Cette époque correspond au règne de la reine Victoria Ier du Royaume-Uni, entre 1837 et 1901, dans une société bouleversée par la révolution industrielle. Si certaines illustrations sont d'une prémonition remarquable, d'autres apportent un regard amusant sur ce qui aurait pu être créé.

À l'époque où les machines volantes commencent à être imaginées et être inventées, la question se posait de comment on allait les utiliser. D'où le nombre important de cartes postales avec des engins volants plus ou moins étranges. Entre les pompiers, la poste, les chasseurs, tout le monde serait susceptible de naviguer dans les airs. Le monde aquatique, lui, ne serait plus un secret, complètement colonisé, maîtrisé. La technologie permettrait aussi de simplifier la vie quotidienne.

Pour certaines inventions, on n'est pas loin de ce qu'on pouvait trouver dans les années 2000. Ce qui est d'ailleurs intéressant, c'est que même si ces images pensent l'avenir, une chose ne change jamais dans ces illustrations : le look et les habits victoriens !

En l'an 2000, les trottoirs auraient été mouvants, plus besoin de marcher. Ed Fries les compare aux tapis roulants d'aujourd'hui.

La fascination pour les machines volantes

En l'an 2000, les taxis auraient été volants.

En l'an 2000, les marchandises auraient été distribuées en voiture volantes. On n'est pas loin <a href="http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/12/02/des-paquets-livres-par-drones-d-ici-cinq-ans_3523489_651865.html" target="_blank">du drone d'Amazon</a>

En l'an 2000, le facteur auraient amené directement votre courrier à votre balcon - là aussi, encore cette idée de drone, mais sans facteur

En l'an 2000, les chasseurs seraient directement montés au ciel pour chasser les oiseaux.

"Une autre manière étrange de voler avec des sortes de machines à battement d'ailes"

En l'an 2000, les pompiers voleraient pour pouvoir sauver plus facilement des vies. "Attention à ce que les ailes ne prennent pas feu tout de même"

Dans les salles de cours

En l'an 2000, plus besoin de lire, une machine permettrait d'ingurgiter facilement toutes les données (<em>Matrix</em> n'a finalement rien inventé)

L'utilisation dans le monde marin

En l'an 2000, il aurait été facile de marcher sur l'eau, il aurait suffit de prendre un ballon d'hélium et être chaussé de sorte de raquettes pour eau. Avec un peu chance et d'ingéniosité il aurait même été possible de faire déplacer son cheval avec sa voiture.

En l'an 2012, quelques chanceux auraient leur propre sous-marins.

En l'an 2000, il serait possible de faire du Croquet sous l'eau. Ça aurait donné la discipline la plus ennuyeuse des JO.

En l'an 2000, les sous-marins touristiques existeraient.

Combattre le mauvais temps

En l'an 2000, il serait possible de contrer le mauvais temps en construisant un toit au dessus des villes. Plus besoin de se préoccuper de la pluie.

Ou alors il existerait "la machine du beau temps qui permettrait de chasser les nuages".

Simplifier la vie de tous les jours

En l'an 2000, le balai-serpillière fonctionnerait tout seul, ou presque.

Les coiffeurs et barbiers seraient remplacés par des machines.

En l'an 2000, la machine à fabriquer des vêtements sur-mesure existerait.

En l'an 2000, la police utiliserait des machines pour voir à travers les murs et arrêter les criminels. Ed Fries compare cela aux scanners corporels actuels.

En l'an 2012, les téléphones permettraient de voir en temps réel nos interlocuteurs. Les Skype et Facetime d'aujourd'hui en quelque sorte.

À voir aussi sur konbini :