AccueilÉDITO

En images : les collages surréalistes de Joe Webb

Publié le

par Constance Bloch

Pour créer ses oeuvres, le Britannique Joe Webb collecte depuis des années des magazines vintages. Il en découpe les images et les utilise pour donner corps à ses collages surréalistes dans lesquels il aime souvent faire se rencontrer paysages lunaires et scènes du quotidien.

Et contrairement à d'autres, Webb a bannit Photoshop, prenant ses deux mains et de la colle comme outils principaux. Sur son site web, l'artiste raconte :

J'ai commencé à faire ces simples collages manuels en réaction ludique à mon travail d'artiste graphique sur ordinateur pendant des années. J'aime être limité avec le collage...utiliser des images trouvées et une paire de ciseaux, il n'y a pas de Photoshop, pas de possibilité d'ajuster la taille ou les couleurs, ni de retour en arrière.

Crédit image : Joe Webb

Exposé à la prestigieuse Saatchi Gallery à Londres, son travail s'est répandu sur Internet comme une trainée de poudre et a rencontré un vif succès. Pourtant, Joe Webb n'est pas vraiment fan des nouvelles technologies, même si son discours à ce sujet est assez paradoxal :

Je pense que je suis devenu anti-technologies...même si je sais que je promeus mon art sur des sites Internet, que je possède un iPhone et que j'utilise Facebook...C'est assez perturbant, j'aurais aimé naître il y a 100 ans.

Pour chaque collage, l'artiste s'est fixé comme règle de n'utiliser que deux ou trois images. Avec elles, il réinvente la scène d'origine et laisse libre court son imagination débordante. Il recrée un univers parfois sarcastique, souvent humoristique, mais aussi tendre et poétique.

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

Crédit image : J.Webb

À voir aussi sur konbini :