C215 et Georges Charpak, physicien français, prix Nobel de physique de 1992. (Crédit Image : CEA)

featuredImage

Avec C215, le street-art entre au service de la science

Les 15, 16 et 17 juillet, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) de Saclay, dans l'Essonne, ouvrira ses portes au public afin de lui faire découvrir les oeuvres du street-artist C215, qui a transformé ce "petit village" en galerie d'art.

Lorsqu'il y a un an et demi, Jean-Luc Sida, chercheur au CEA propose à C215, Christian Guémy de son vrai nom, un partenariat entre art et science, sa première réponse est d'abord hésitante – le centre est connu pour avoir été commandé par De Gaulle en 1945 pour des recherches dédiées au nucléaire. Le street-artist de 40 ans accepte néanmoins cette mission :

Si on se fie uniquement à son nom, il y a une première répulsion c'est sûr. Mais j'ai quand même voulu me renseigner. En fait, ils font de la recherche sur tout un tas de choses, sur les particules, la physique, la chimie, l'infiniment petit, l'expansion de l'espace, la lumière dans les océans, il y a aussi des recherches sur le cerveau, un labo climatologique, des prix Nobel travaillent et ont travaillé là-bas, etc.

C'est d'ailleurs, certainement pour enlever cette étiquette "nucléaire" qui lui colle à la peau, que le centre a choisi une nouvelle appellation alternative depuis 2010 tout en gardant les mêmes initiales. "Le Centre aux énergies alternatives est aujourd'hui un des plus grands centres de recherche en Europe", nous explique Elisabeth De Lavergne, chargée de communication.

Albert Einstein (Crédit Image : CEA)

Albert Einstein (Crédit Image : CEA)

Une fois rassuré, C215 se rend compte à quel point cet espace au décor épuré va pouvoir lui offrir un terrain de jeu parfait pour exercer son art. Et alors qu'au départ le projet qu'on lui propose est beaucoup moins ambitieux, celui-ci juge plus intéressant de donner vie à ce lieu, sorte de mini Silicon Valley à la française, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur.

C'est un centre un peu irréel où il y a une atmosphère intéressante avec beaucoup de choses qui datent des années 1950. Environ 8000 personnes y travaillent quotidiennement et le centre prend vraiment des allures de petite ville, avec son propre code de la route, une police spéciale, je trouvais ça fascinant.

Au total, 25 de ses oeuvres sont réparties un peu partout dans cet espace presque aseptisé.

Quand Einstein côtoie R2D2

Pour le centre et C215, connu principalement pour ses portraits hauts en couleur, le choix de peindre des visages paraissait évident. Les portraits de personnalités qui ont marqué la recherche scientifique tels que Albert Einstein, Pierre et Marie Curie, Erwin Schrödinger ou encore Henri Becquerel ont eu le droit à un coup de bombe sur des pochoirs à leur effigie. Des portraits de scientifiques célèbres donc, mais pas que.

On pense toujours que les scientifiques sont des sortes de démiurges. J'ai voulu montrer, à travers aussi l'ironie, que ce n'est pas toujours le cas. C'est pour ça que j'ai voulu utiliser également l'imaginaire des sciences.

R2D2 (Crédit Image : C215)

R2D2 de Star Wars (Crédit Image : C215)

À côtés des illustres, on retrouve alors des personnages de fiction, notamment de Star Wars ou de Retour vers le futur, mais aussi un David Bowie, à l'époque de Space Oddity, placé devant le bâtiment de recherches sur les lois fondamentales de l’univers, ou encore Commandant Cousteau au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement où des océanographes travaillent quotidiennement.

Et parmi tous ces personnages, quelques chats ou oiseaux disséminés çà et là dans les locaux. Ce grand projet est ainsi à l'image de la carrière tardive en street art de C215, hétéroclite, tout en gardant une patte qui lui est propre.

Il y a toujours dans mes portraits une sorte d'investigation personnelle. Je déteste qu'on me mette dans des cases, je pense que je suis à la fois un anarchiste et un humaniste. Ca peut sembler contradictoire comme ça, j'ai cette volonté de transgresser les règles. Un peu comme dans l'encyclopédie au départ qui décloisonnait les hiérarchies en replaçant l'humain au centre.

Celui qui a aussi bien peint des portraits de sa fille, que de Christiane Taubira ou d'anonymes souvent laissés-pour-compte, explique clairement : "Je pense que dans tous les cas je reste dans le populaire". Artiste engagé, sans vraiment le dire, il a peint une fresque à l'effigie de la garde des sceaux, alors cible de propos racistes. "C'est l'oeuvre dont je suis le plus fier pour l'instant, raconte-t-il, c'était une évidence pour moi de faire ce portrait car je suis en accord avec ses opinions et je ne comprends même pas pourquoi ça a fait autant polémique".

E=mC215 ou comment associer science et art

On reconnaît, au titre du projet, la célèbre équation d'Einstein remasterisée pour que cette rencontre entre art et science prenne tout son sens. Pour Elisabeth De Lavergne, il s'agit vraiment d'une première :

On voulait trouver une nouvelle manière de parler de science, de toucher d'autres publics. Il n'y a aucun street-artist qui a investi de cette manière ce champ de la science. Ce qui était super avec Christian c'est qu'il a fait énormément de recherches, il s'est beaucoup investi – la somme que nous lui donnons ne couvre même pas ses frais de matériel – et a été vachement curieux.

Une curiosité que le street-artist, titulaire d'un master en histoire de l’art à la Sorbonne et en histoire de l’architecture, confirme : "C'est juste un regard croisé entre l'art et la science, je ne suis pas scientifique moi-même, j'ai été le premier à être content d'apprendre de nouvelles choses".

Doc de Retour vers le futur (Crédit Image : C215)

Doc de Retour vers le futur (Crédit Image : C215)

D'ordinaire inaccessible au grand public, le site ultra protégé a décidé néanmoins d'ouvrir ses portes. "On ne voulait pas garder toutes ses fresques pour nous, surtout qu'il y a un aspect pédagogique dans cette démarche", explique la chargée de communication.

Afin de poursuivre cette envie commune, le parcours E=MC215 continue également début 2015 avec une exposition transversale au CNAM et au Musée des arts et métiers afin de présenter une certaine vision de la recherche où cette fois-ci, le street-artist a utilisé des objets scientifiques d'un autre temps pour leur donner une nouvelle vie.

Parmi les articles sélectionnés, d'anciens détecteurs de particules physiques mais aussi la classification périodique des éléments revisitée par l'art, ce fameux tableau qui a traumatisé plus d'un lycéen en cours de chimie.

Yoda de Star Wars. (Crédit Image : C215)

Yoda de Star Wars. (Crédit Image : C215)

Werner Heisenberg, physicien allemand, un des fondateurs de la mécanique quantique. (Crédit Image : C215)

Werner Heisenberg, physicien allemand, un des fondateurs de la mécanique quantique. (Crédit Image : C215)

Pierre Curie, Auguste Perret et Charles de Gaulle. (Crédit Image : C215)

Pierre Curie, Auguste Perret et Charles de Gaulle. (Crédit Image : C215)

Un Ewok de Star wars (Crédit Image : C215)

Un Ewok de Star wars (Crédit Image : C215)

Erwin Schrödinger, physicien autrichien qui a permis connu pour son expérience de pensée intitulée Le chat de Schrödinger,

Erwin Schrödinger, physicien autrichien connu pour son expérience de pensée intitulée "Le chat de Schrödinger". (Crédit Image : C215)

Le fameux chat de Schödinger (Crédit Image : C215)

Le fameux chat de Schödinger (Crédit Image : C215)

C215 et Georges Charpak, physicien français, prix Nobel de physique de 1992. (Crédit Image : CEA)

C215 et Georges Charpak, physicien français, prix Nobel de physique de 1992. (Crédit Image : CEA)

Henri Becquerel, physicien français, lauréat du prix Nobel de physique en 1903 (partagé avec Pierre et Marie Curie) pour avoir découvert la radioactivité spontanée. (Crédit Image : CEA)

Henri Becquerel, physicien français, lauréat du prix Nobel de physique en 1903 - partagé avec Pierre et Marie Curie - pour avoir découvert la radioactivité spontanée. (Crédit Image : CEA)

Jean Perrin, physicien et homme politique français, Prix Nobel de physique de 1926. (Crédit Image : CEA)

Jean Perrin, physicien et homme politique français, prix Nobel de physique de 1926. (Crédit Image : CEA)

Un oiseau... (Crédit Image : CEA)

Un oiseau... (Crédit Image : CEA)

Jacques Monod, biochimiste français, Prix Nobel de médecine en 1965. (Crédit Image : CEA)

Jacques Monod, biochimiste français, prix Nobel de médecine en 1965. (Crédit Image : CEA)

C215 et David Bowie, à l'époque de (Crédit image : CEA)

C215 et David Bowie, à l'époque de Space Oddity 1972 (Crédit image : CEA)

Jacques-Yves Cousteau, officier de la Marine nationale française et explorateur océanographique. (Crédit Image : CEA)

Jacques-Yves Cousteau, officier de la Marine nationale française et explorateur océanographique, surnommé "Commandant Cousteau". (Crédit Image : CEA)

Werner Heisenberg et Albert Fert,  physicien français, spécialiste de physique de la matière condensée (Crédit Image : CEA)

Werner Heisenberg et Albert Fert, physicien français, spécialiste de physique de la matière condensée (Crédit Image : CEA)

Fort de son succès, le parcours E=MC215 affiche déjà complet pour les dates de juillet. Cependant, le CEA devrait rouvrir ses portes au public en octobre prochain.

Par Anaïs Chatellier, publié le 11/07/2014

Copié