AccueilÉDITO

À Lyon, un camp d’été réservé aux "Blancs de bonne éducation"

Publié le

par Mélissa Perraudeau

Une réunion de militants d’extrême-droite dans le film Un Français Copyright Mars Distribution @http://www.allocine.fr/film/fichefilm-229877/photos/detail/?cmediafile=21193141

Ce mardi 30 mai, BuzzFeed a rapporté qu’un camp d’été réservé aux "Blancs de bonne éducation" devait se tenir cet été près de Lyon. Il sera organisé en toute impunité, par des militants d’extrême droite.

Une réunion de militants d'extrême droite dans le film <em>Un Français.</em> (© Mars Distribution)

Quelques jours après la polémique ayant entouré le festival afroféministe Nyansapo à cause de ses espaces non-mixtes, BuzzFeed a dénoncé ce mardi 30 mai un autre festival non-mixte aux principes bien différents. Nyansapo veut de son côté lutter contre le racisme, et proposera des espaces protégés et sûrs selon la théorie de l’autoémancipation – soit "la lutte par les opprimés pour les opprimés". Il s’agit selon l’association La Générale d'"une méthode de travail classique, dont l’utilité a été démontrée, pour que la parole puisse émerger librement et pour qu’une réflexion ouverte puisse prendre place sereinement".

Le camp d’été Suavelos, qui se tiendra "à 100 km de Lyon" du 14 au 19 juillet prochains, est à l’extrême opposé de ces principes. Ce camp, dont le lieu reste pour le moment secret, est organisé par Suavelos, "réseau des Blancs insoumis", et mené par des figures de l’extrême droite.

BuzzFeed explique qu’il s’agit de "militants identitaires comme Yann Merkado, son cofondateur, qui souhaite 'santé, bonheur et moins d’Arabes' pour l’année 2017. Le camp d’été lui-même est organisé par Timothé Vorgenss, qui estime que les travaux de l’essayiste antisémite Hervé Ryssen sont importants 'en matière de judéo-lucidité'".

Cinq jours "sans racailles, sans KasseKouille, sans KousKous"

La présentation du camp est sans appel :

"5 jours hors de toute cette merde cosmopolite, 5 jours sans pharisiens, sans racailles, sans KasseKouille, sans KousKous… et sans cet insupportable bruit de fond anti-France et anti-Blancs.

Juste nous. L’amitié qui nous unit et l’esprit France qui nous transcende. Si cet esprit est le vôtre, alors ce camp est pour vous !

Le vaccin contre la soralose du foie, l’hanounisme cérébral, la kevinose hémiplégique, et la mohamedite coranoïde du tendon d’Achille. Offrez-vous 5 jours de résurrection dans un lieu solaire que vous n’oublierez plus !"

BuzzFeed souligne que le camp est également promu par un certain Daniel Conversano, "figure de l’extrême droite en ligne", qui s’est notamment illustré en déclarant dans une vidéo que "notre pays est dirigé depuis plus de deux siècles par des youpis à la moralité immonde" – "youpis" ayant le même sens ici que l’insulte antisémite "youpins". Suavelos est en outre lié à la page Facebook Filles d’Europe, qui reposte notamment des hommages aux nazis. Le réseau y a tenté de recruter des femmes pour son camp, afin de "réseauter entre nations".

Le seul obstacle se dressant contre la tenue de ce camp pour l'instant est qu’il manque de recrues, en particulier de filles. En dehors de ce détail, l’organisation de ces cinq jours réservés aux "Blancs de bonne éducation" n’a subi aucune polémique, contrairement au festival afroféministe Nyansapo, qui lutte justement contre le racisme.

À voir aussi sur konbini :