AccueilÉDITO

Barbara Fulneau, l'artiste qui a troqué pinceaux et peinture contre pilules et gélules

Publié le

par Kirkis

Barbara Fulneau (© Kirkis Rrose/Konbini)

Barbara Fulneau (© Kirkis Rrose/Konbini)

<em>Pill/Face</em>, 2015. (© Kirkis Rrose/Konbini)

C’est sa rencontre avec une professeure à l’université qui changea son rapport à la maladie de manière radicale, mais aussi sa pratique artistique :

"J’ai rencontré Marion Laval-Jeantet lors de ma première année de master d’arts plastiques. Elle a partagé avec moi ses recherches scientifiques et m’a donné de précieux conseils pour améliorer mon état de santé [...] Cette rencontre a eu un impact sur mon travail artistique."

Barbara souhaite depuis partager son vécu de la maladie, son expérience de patiente, et changer le regard fasciné que nous avons sur les médicaments (il existe désormais un médicament pour tous les maux, un cachet pour chaque situation), sans pour autant nier leur efficacité.  :

"Nous les utilisons pour faire face à toutes sortes de problèmes : des problèmes graves, minimes ou encore imaginaires. Prendre un médicament n’a rien de banal, et on oublie parfois qu’il ne devrait jamais être pris de façon anodine."

<em>Bad (for me) - Good (for me)</em>, 2016. (© Kirkis Rrose/Konbini)

<em>Bad (for me) - Good (for me)</em>, 2016. (© Kirkis Rrose/Konbini)

<em>Bad (for me) - Good (for me)</em>, 2016. (© Kirkis Rrose/Konbini)

À voir aussi sur konbini :