AccueilÉDITO

La banlieue "est belle" et s'installe au Palais de Tokyo

Publié le

par Naomi Clément

Du 16 au 18 mai, la banlieue s'installe au cœur de Paris, dans le cadre du festival "Banlieue is Beautiful". Pour Monte Laster, à l'origine de ce projet, la beauté se trouve en effet de l'autre côté du périphérique, dans les recoins banlieusards. Né en 1959 à Fort Worth au Texas, cet artiste vit et travaille à La Courneuve depuis 1994, époque à laquelle il installe son atelier au Moulin Fayvon, au pied de la Cité des 4000, "peut-être l'un des quartiers les plus stigmatisés socialement en France" d'après lui.

Fort de son expérience dans cette commune de Seine-Saint-Denis, le plasticien américain crée en 2001 l’association FACE (French-American Creative Exchange), qui lui permettra de conduire de nombreux projets en coopération avec divers artistes, le territoire de La Courneuve et ses habitants, et le reste du monde.

Quand la banlieue débarque dans le 16ème

Qu'il s'agisse d’Abondance (2003-2007) avec le paysagiste Gilles Clément, d'OBA II en 2012 au Palais de Tokyo et au musée du Louvre, ou de l’accueil au Moulin de Polylogues de Melik Ohanian en 2008, Monte Laster tend toujours plus à reconfigurer les pratiques de l’art en y intégrant les notions de participation, d’échange, de relations humaines et de contexte social. Un travail qui place l’humain au cœur même de sa démarche.

Aujourd'hui, il donne donc vie "Banlieue is Beautiful". Durant trois jours, le Palais de Tokyo se retrouvera traversé par l’énergie créatrice de la banlieue, qui revêtira tour à tour des formes diverses. Performances, projections vidéos, concerts, installations, rencontres... ce festival est un véritable hommage à la banlieue, dont l'art est bien trop souvent oublié des musées.

"Banlieue is Beautiful", du 16 au 18 mai 2014 au Palais de Tokyo. 13 avenue du Président Wilson, 75016 Paris. Accès libre. 

À voir aussi sur konbini :