Les avis de clients d'un hôtel illustrés en calendrier hilarant

De temps en temps, lors de notre passage dans un hôtel, on a envie de dire au personnel ce que l'on a pensé de notre séjour. Et parfois, certains le font. C'est en reprenant les commentaires laissés par ses clients que la chaîne américaine The Standard a eu la brillante idée d'en faire un calendrier. Pour chaque mois, un avis est illustré par une photographie décalée et bourrée d'humour, réalisée par le photographe Thomas Mailaender.

Janvier : Cher Standard, ton personnel est le plus sympa des amateurs de chiens au monde. Penny, mon précieux petit chien, suit un régime spécial et doit être nourri à des heures précises pour qu'il puisse prendre ses médicaments. Votre personnel de room service a été assez adorable pour les lui préparer tous les jours jusque dans les moindres détails et les faire livrer à temps. Penny a vraiment apprécié et il attend impatiemment son prochain séjour.

calendrier

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Publicité

Février : Votre pot à pourboires m'a sauvé la vie ! J'étais en train d'essayer d'acheter des boissons pour mes partenaires Suédois lorsque ma carte de crédit a été rejetée. Il me manquait 20 dollars en liquide et j'étais sur le point de mourir de honte quand le serveur m'a discrètement appelé au bar et m'a donné la somme manquante du pot à pourboires. Le jour d'après, ma carte de crédit fonctionnait de nouveau et je leur ai donné 100 dollars pour les remercier de m'avoir sauvé... J'en serai toujours reconnaissant.

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Mars : Je vous écris pour partager une expérience récente dans votre jacuzzi. Je suis rentré précautionneusement dans l'eau, en mettant mes lunettes sur le côté. L'eau était vraiment chaude et après un court moment (je dirais 3-4 minutes) j'ai remis mes lunettes sur mon nez et j'ai découvert que la monture avait fondu. J'ai essayé de les nettoyer mais ça n'a pas marché, elles sont définitivement abimées. Je suis déjà allée dans de nombreux jacuzzis partout dans le monde, même dans certains naturels à Reykjavik, et ça ne m'est jamais arrivé. C'est inacceptable. J'aimerais avoir une compensation. Elles sont de la marque European Silhouette en titanium et coûtent environ 150 $. Merci par avance.

Publicité

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Avril : Merci de me proposer un refuge pour récupérer du monde sans pitié de Los Angeles et de ses médias. Votre soutien à l'Art se voit dans le merveilleux environnement que vous avez créé ici. Merci de m'avoir réhabilité de : la tournure hostile qu'a pris mon business, des poursuites judiciaires, d'un divorce, et de l'effondrement de mon égo. Je suis né de nouveau en homme meilleur.

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Publicité

Mai : Ma petite amie et moi avons dépensé beaucoup d'argent au bar et en room service. Une quelconque compensation serait très appréciée.

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Juin : J'ai perdu ma weed, où est ma weed ?

Publicité

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Juillet : Je suis journaliste musique et un client régulier de l'hôtel. Je venais juste de rédiger une mauvaise critique concernant le dernier album d'une pop star lunatique lorsque j'ai entendu dire qu'elle séjournait à l'hôtel et j'étais persuadé qu'elle s'apprêtait à se venger. Honnêtement, j'ai vraiment flippé. Après plusieurs appels anxieux à l'accueil, un membre du staff m'a gentiment proposé de rester avec moi jusqu'à ce que je me calme. Elle s'est littéralement assise dans ma chambre et m'a fait la lecture jusqu'à ce que je m'endorme. Ces gens méritent un bonus, un prix, une semaine aux Bahamas. Merci mes amis.

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Août : J'ai séjourné ici il y a quelques années et c'est toujours aussi beau. La seule chose à dire c'est... que la télévision est possédée. Peu importe le bouton sur lequel on appuie : volume, chaînes, etc. elle s'éteint. Bisou de Vegas.

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Septembre : La qualité du papier toilette pourrait être meilleure. Autrement, la chambre était bien et j'ai apprécié mon séjour. Merci...

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Octobre : Cher Standard, JE T'AIME. A chaque fois que ma meilleure amie vient en ville, on prend une chambre ici et on fait la fête. On adore le bar sur le rooftop, les douches nues et les films d'art bizarres. On voulait vous remercier de nous avoir fait la surprise en nous passant d'une GRANDE chambre à une ÉNORME. On a adoré et on s'est beaucoup amusé. On a aussi beaucoup apprécié que le videur laisse nos deux amies monter sur le rooftop. Ça a FAIT NOTRE NUIT. Notre amie a eu le numéro d'un mec et l'a embrassé. MEILLEUR SÉJOUR !

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Novembre : Hey Standard, merci beaucoup pour la gueule de bois la plus épique de toute ma vie. Et merci également de m'avoir hydraté le jour suivant.

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Decembre : Cher staff, vous êtes les gens les plus accueillant avec lesquels j'ai séjourné depuis un moment. Merci beaucoup d'avoir rendu mon temps à L.A si bien. PS : Au fait, quelqu'un a inversé le sens de l'enseigne de l'hôtel. 

(Photographe : Thomas Mailaender, Crédit image : The Standard)

Par Constance Bloch, publié le 28/01/2014

Copié

Pour vous :