Cet artiste crée des masques hyperréalistes pour célébrer la beauté des visages africains

Cet artiste new-yorkais a une technique assez spéciale pour rendre hommage à la statuaire africaine, et à ses masques magnifiques.

kip-olamide1-1

© Kip Omolade

Tout ceux qui sont allés au Nigeria pourront vous le dire : dans de nombreuses maisons, il est fréquent de trouver des masques, disposés dans différentes pièces. Ces sculptures, souvent l'œuvre d'artistes contemporains, s'inspirent généralement des masques d'ivoire béninois et de bronzes de la tête d'Ife.

Publicité

Avec ses peintures à l'huile et ses masques en chrome, l'artiste new-yorkais Kip Omolade apporte une touche de modernité à ces sculptures africaines. Ses réinterprétations hyperréalistes et chromées célèbrent la statuaire africaine et la beauté du continent africain.

(Photo: Kip Omolade)

(© Kip Omolade)

Kip Omolade a démarré sa carrière par le graffiti, auquel il s'adonnait en parallèle de ses stages chez Marvel et au Centre pour les arts africains. Diplomé de l'École d'arts visuels de New York (SVA), l'artiste a désormais pour clients des entreprises telles que Nike ou Sony Music. Parmi ses travaux récents, il a réalisé l'artwork de la chanteuse de R'n'B, Fantasia.  Sa technique, qu'il a intitulée "Diovadiova", lui permet de créer des masques hyperréalistes à partir du visage de modèles noirs. L'artiste détaille ainsi sa démarche :

Publicité

"Mes peintures et mes sculptures s'inscrivent dans une conception plus large que j'ai intitulée 'Diovadiova'. Le mot Diovadiova vient des mots dio (dieu en italien) et diva (déesse en grec) : ça signifie être ensemble.

Mes peintures à l'huile des chromes Diovadiova étudient la couleur, la psychologie et les concepts contemporains de beauté par l'entremise d'un style très précis mais minimaliste. Les sculptures Diovadiova en chrome explorent l'immortalité en utilisant un matériau habituellement associé à la mode et au luxe. Ensemble, mes peintures et mes sculptures parlent des masques que nous portons tous en société."

(Photo: Kip Omolade)

(© Kip Omolade)

(Photo: Kip Omolade)

(© Kip Omolade)

Publicité

(Photo: Kip Omolade)

(© Kip Omolade)

Devant ces images, on ne peut que se demander comment Kip Omolade parvient à créer une telle magie. Sur son site Web, il nous révèle les secrets qu'il utilise pour créer des œuvres aussi fascinantes :

" C'est un procédé assez laborieux. Il faut faire un moulage en plâtre du visage de chaque modèle, retravailler la sculpture en plâtre pour en produire une en résine et ensuite ajouter une couche chromée en ajoutant des cils artificiels.

La sculpture obtenue sert en suite de modèle pour les peintures hyperréalistes. Cette technique permet de garder la ressemblance avec la sculpture, tout en représentant un masque, qui sert de passage entre le monde spirituel et le monde naturel. "

Publicité

Découvrez le travail de Kip Omolade sur son site Web et sur sa page Instagram.

(Photo: Kip Omolade)

(© Kip Omolade)

(Photo: Kip Omolade)

(© Kip Omolade)

À lire -> “Don’t Touch My Hair” de Solange est une ode à toutes les femmes noires

Par Damilola Odufuwa, publié le 07/10/2016

Copié

Pour vous :