En images : la prestigieuse agence Magnum vend ses tirages pour 100 dollars

Du 8 au 12 juin, la célèbre agence de photographes met en vente des tirages signés par les artistes. À ne pas manquer.

Ce célèbre cliché d'Eli Reed est proposé à la vente. © Eli Reed / Magnum

Ce célèbre cliché d'Eli Reed est proposé à la vente. © Eli Reed / Magnum

Vous avez toujours rêvé d'accrocher dans votre salon un tirage original d'un des plus grands photographes de ces dernières années sans vous ruiner ? C'est désormais possible. En ce moment, la prestigieuse agence Magnum propose à la vente une sélection de 52 tirages d’images d’archives qui ont "changé la vie ou la carrière de leurs auteurs", comme le rapporte Culturebox.

Publicité

Du 8 au 12 juin, il vous sera donc possible d'acquérir, pour le prix unique de 100 dollars, le tirage d'un cliché de Martin Parr, Antoine d'Agata, David Alan Harvey, Alessandra Sanguinetti ou encore Elliott Erwitt. Et cerise sur le gâteau, les photographies sont signées par les artistes avant d'être expédiées aux acheteurs.

Format Instagram accessible à tous

Créée en 1947 par Robert Capa, Henri Cartier-Bresson, George Rodger, William Vandivert et David Seymour, Magnum Photos est une coopérative photographique qui regroupe et représente quelques-uns des plus grands photographes et photojournalistes du monde. Elle a été fondée afin de permettre aux artistes de garder un contrôle total sur les droits de leurs clichés.

"L'idée c'est de donner la possibilité au grand public d'accéder à des tirages d'exception pour une somme abordable", explique Antoine Kimmerlin, assistant éditorial à l'agence Magnum de Paris. "On a volontairement choisi un format carré, qui rappelle celui des milliers de photos publiées chaque jour sur Instagram. Le format carré du tirage est un clin d'oeil, un appel du pied, d'une agence historique du photojournalisme vers le réseau moderne et connecté qu'est Instagram."

Publicité

Sur le site, chaque photographie est accompagnée d'une note de l'artiste qui explique le contexte dans lequel le cliché a été pris :

J'ai rencontré Belinda et Guillermina quand elles avaient cinq ans. Elles étaient généralement autour pendant que je photographiais les animaux de leur grand-mère pour mon projet "Le sixième jour". Je les sortais toujours du cadre jusqu'au jour où mon attention a été captée par elles. C'est le moment où j'ai fait cette image, une photographie qui marque le début de ce qui allait devenir un long voyage avec elles. - Alessandra Sanguinetti

©

© Alessandra Sanguinetti / Magnum

Publicité

Cette photo a changé pour toujours ma manière de travailler. J’ai commencé à me concentrer sur des travaux personnels et artistiques. Il faut être capable de voir quand on se trouve confronté à un tournant dans sa vie. C’est comme la photographie elle-même : fugace. Carpe Diem. Si elle nous échappe, c’est pour toujours. - David Alan Harvey

© David Alan Harvey / Magnum

© David Alan Harvey / Magnum

Il y a eu une période pendant laquelle j'ai commencé à chercher le familier dans ce qui ne semblait pas l'être. La Turquie s'est révélée comme étant un voisinage familier, traçant un chemin de la mémoire. Ce que je croyais m'être inconnu, est apparu en profondeur sous ma peau. J'ai été attiré par ça comme quelqu'un qui se languit de son innoncence perdue, et a oublié la chaleur des gestes humains. Nikos Economopoulos

Publicité

© Nikos Economopoulos / Magnum

© Nikos Economopoulos / Magnum

Par Constance Bloch, publié le 09/06/2015

Copié

Pour vous :