À 60 ans, cette mamie sud-africaine a décidé d’entraîner les enfants au rugby

Un exemple de reconversion réussie.

(© Barry Coskey/Twitter)

Misokuhle Mbanjwa vit chaque jour sa passion. Quand elle a eu 60 ans, son amour du rugby a transformé sa vie en faisant d’elle l’entraîneuse d’une équipe d’enfants à Inanda, une banlieue de Sandton dans l’État de Johannesburg en Afrique du Sud. D’après IOL, Misokuhle Mbanjwa a découvert le rugby pour la première fois lors de la coupe du monde organisée en Afrique du Sud en 1995. Impressionnée par la beauté de ce sport et le talent de sportifs comme Jonah Lomu, elle a commencé à prendre des cours et devient entraîneuse en 1999 à la fédération de rugby de Kwazulu-Natal.

Publicité

Aujourd’hui, non seulement certains des enfants qu’elle a entraînés connaissent un grand succès en rugby amateur, mais Misokuhle Mbanjwa entraîne également jusqu’à 200 petits sportifs, et ce cinq fois par semaine et jusqu’à leurs 13 ans. En 2013, son équipe a remporté le championnat de rugby foulard (tag rugby) d’Afrique du Sud pour les moins de 9 ans. Si ce succès l’a remplie de joie, elle se félicite surtout d’avoir permis à certains de ces gamins de s’en sortir.

À ses débuts d’entraîneuse, elle a d’abord dû éveiller l’intérêt des enfants pour le rugby. Une fois ce défi remporté, de nombreux autres obstacles se sont dressés sur son chemin : le manque de terrain, la barrière de la langue ainsi que le transport pour les matches. Mais son implication incroyable dans la vie locale n’est pas passée inaperçue.

Stuart McConnell, directeur exécutif de l’association Tag Rugby, a dit au sujet de Misokuhle Mbanjwa : "Sa passion pour les enfants et sa volonté d’apporter un changement en Afrique du Sud ont donné de l’espoir à ces enfants ainsi que l’opportunité d’apprendre à jouer au rugby et à développer leurs capacités." On espère que d’autres reconnaîtront les bienfaits de son implication dans la vie locale, car c’est un exemple pour tout le monde.

Publicité

À lire aussi : On vous présente Kitten Kay, la femme qui ne porte que du rose depuis 30 ans

Par Prince Jacon, publié le 14/08/2017

Pour vous :