(© Capture d’écran Instagram / Case Maclaim)

Deux graffeurs ont customisé une station de métro de Francfort

Does et Case Maclaim, deux artistes connus dans le monde du street art, se sont emparés d'une station de métro de Francfort pour y réaliser une peinture gigantesque. 


Mille litres de peinture : c'est ce qu'il aura fallu au graffeur néerlandais Does et à l'artiste allemand Case Maclaim, pionnier du graffiti photoréaliste, pour customiser la station de métro d'Ostendstrasse, à Francfort, en Allemagne. Le résultat final a été inauguré en grande pompe au début du mois de septembre.

Accompagnés d'une équipe de soigneux assistants, ils ont réalisé une fresque de 6 600 mètres carrés dans les tunnels de la station. Le projet, qui s'inscrit dans un grand plan de rénovation de plusieurs stations de la ville qui a coûté 23 millions d'euros, a été commandé par la Deutsche Bahn, la société allemande des chemins de fer, qui a profité de la fermeture de la station pour lui donner une seconde vie.

Publicité


Les conditions de réalisation de l'œuvre n'étaient pas vraiment propices et le délai imposé aux graffeurs (6 semaines) fut un vrai défi. Tout d'abord, il a fallu nettoyer les murs de la station de métro, à l'aide d'un compresseur à glace carbonique, avant d'y apposer la peinture. Ensuite, les artistes ont dû choisir une couleur pour le fond sur lequel les détails de la peinture allaient être ajoutés : après mûre réflexion, Case Maclaim a tranché pour le vert, symbole du renouvellement.

Une couleur qui correspond bien à la station Ostendstrasse, longtemps mal fréquentée, qui est aujourd'hui un lieu incontournable de le ville. Quarante jours de travail acharné et quelques palettes de peinture plus tard, c'est un pari réussi pour le collectif qui a égayé le métro avec des couleur vives. Situé dans le quartier des finances de Francfort, c'est un lieu où des hommes en costumes sombres, la tête pleine de chiffres, passent tous les jours. Désormais, en allant au travail, ils pourront s'échapper dans l'univers coloré des deux artistes.


Publicité

Par Bérénice Rebufa, publié le 29/09/2016

Copié

Pour vous :