AccueilÉDITO

À 17 ans, Stanley Kubrick prenait des photos dans le métro de New York

Publié le

par Louis Lepron

Avant sa carrière cinématographique, Stanley Kubrick était aussi photographe. Un reportage dans le métro de New York a émergé sur Internet.

Ce n'est pas la première fois qu'on évoque sur Konbini la pré-carrière cinématographique de Stanley Kubrick, que ce soit à travers sa jeunesse ou le Chicago de 1949. Car avant qu'il n'en vienne à diriger un plateau rempli de techniciens, costumiers, photographes et acteurs, le cinéaste en devenir était un photographe travaillant en solitaire pour le magazine Look.

Membre le plus jeune de la rédaction, il avait été repéré à l'âge de 16 ans par la rédactrice en chef de l'époque, après avoir capturé la tristesse d'un kiosquier le jour où le président américain Franklin D. Roosevelt était mort. Pendant cinq ans, de 1945 à 1950 il rapportera de nombreux sujets, constituant même des idées pour son premier court métrage via un sujet qui lui tenait à coeur, la boxe. Ça donnera, en noir et blanc, Day of the Fight.

Parmi les photographies rapportées à Look, un sujet sur le métro new yorkais. On est en 1946 et Stanley Kubrick parcourt les rames du subway pendant deux semaines. Deux semaines durant lesquelles il documente le quotidien des passagers, entre couples, travailleurs endormis, escalators vides ou lecteurs de journaux assidus. Résultat, des portraits originaux, des personnes dans de drôles de position pour un reportage traité avec le regard du futur réalisateur d'Orange Mécanique ou Les Sentiers de la gloire.

À noter que le photojournaliste ne pouvait utiliser son objectif si seulement le métro était à l'arrêt. Pendant sa course, impossible de prendre des images : les vibrations et mouvements des rames ne lui permettaient pas de réaliser des photos qui ne soient pas floues.

À voir aussi sur konbini :