Trop cher et surcoté : un festival Fortnite tourne au désastre

Le Fortnite Live Festival de Norwich va-t-il remporter le titre de Fyre Festival du jeu vidéo ?

Fortnite n’est pas seulement un phénomène vidéoludique mondial, disponible sur PC, consoles ou téléphone. C’est aussi le jeu qui vous permet de clamer votre fanatisme pour les lamas et autre pioches licornes lors de festivals organisés IRL.

Publicité

C’est du moins l’expérience que les organisateurs du Fortnite Live Festival de Norwich, en Angleterre, promettaient aux fans. Problème : les activités proposées sont loin d’avoir été à la hauteur, à en croire les témoignages de parents et autres visiteurs très énervés rapportés par The Guardian.

Ces derniers ont dû débourser 12 £ (environ 14 €) pour un billet d’entrée et 20 £ supplémentaires (soit 23 €) pour un bracelet d’accès illimité. Ce qui ne les a pas empêchés de faire plusieurs heures de queue pour entrer sur le site, avant de découvrir des attractions jugées décevantes et mal encadrées, le personnel étant en sous-effectif.

Publicité

Avec près de 100 millions de joueurs actifs dans le monde entier, il paraît étrange que les organisateurs de ce festival attendu, bien que modeste (2 800 personnes présentes), n’aient pas mis en place une meilleure gestion des flux de visiteurs. Et sans surprise, cela a vite tourné au cauchemar, puisque le stand de tir à l’arc ne pouvait accueillir que quatre personnes à la fois et seulement trois enfants pour la seule tour d’escalade du site, par exemple.

Oliver Phillips, père de Theo, 10 ans, se trouvait en tête de la file d’attente lorsque l’événement a ouvert ses portes à 10 heures. Il a vu les détenteurs de billets prioritaires (arrivés une heure avant) quitter le festival :

"Les attractions étaient vraiment nulles. C’était le genre de chose que l’on voit à une fête d’école […] L’expérience de la "grotte" était une remorque, pas plus grosse qu’une voiture, traversée par un tunnel."

Publicité

Shaun Lord, le propriétaire d’Exciting Events, a reconnu que la gestion des files d’attente avait été problématique. Un manque d’organisation imputé à l’absence de la moitié du personnel le samedi. Il assure néanmoins avoir remboursé toutes les personnes qui en avaient fait la demande, sans toutefois préciser le nombre.

"Beaucoup de gens m’ont dit qu’ils avaient passé merveilleux moment et que leurs enfants en avaient bien profité […] Nous prendrons en compte les commentaires de chacun et nous agirons en conséquence."

Difficile donc de ne pas voir dans ces attractions une forme d’opportunisme. On le sait, Fortnite n’est pas seulement une source de revenus gargantuesques pour son éditeur Epic Games. Le jeu est devenu un tel phénomène que le secteur de la culture souhaiterait toucher une part (même infime) du gâteau, en reprenant la marque et en l’apposant sur à peu près n’importe quoi, y compris une fête foraine.

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 19/02/2019

Pour vous :