featuredImage

Avec sa plateforme Arcade, Apple se lance pleinement dans les jeux vidéo

Après l'annonce du lancement de Stadia par Google, la marque à la pomme ne compte pas se laisser faire.

Cela fait déjà un petit moment que l’on vous parle de l’engouement inédit des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) pour le secteur du gaming. Si Microsoft a une sacrée avance dans le secteur (Xbox), les autres géants de la technologie comptent bien choper leur part du gâteau du gaming, un secteur qui pourrait représenter 104 milliards d’euros à l’échelle mondiale en 2019. Ainsi, l’annonce de la création de la plateforme de streaming de jeux Stadia par Google, il y a une semaine, n’est pas un hasard et marque le début d’une lutte entre multinationales pour réinventer les manières de consommer le jeu vidéo.

Tim Cook, le PDG d’Apple, ne compte pas laisser pas Google monopoliser le gaming. Il a ainsi annoncé la création d’Arcade, une plateforme adjointe à l’Apple Store qui proposera un large catalogue de jeux (une centaine de titres sont annoncés pour le moment), contre un abonnement. Il s’agira principalement de titres mobiles iOS, notamment pour iPhone, iPad, Apple TV (et/ou Mac). La firme américaine ne se lance pas par hasard sur ces supports : le secteur du mobile pourrait en effet représenter 40 % du chiffre d’affaires global du jeu vidéo en 2019.

La vraie innovation de l’entreprise à la pomme se trouve peut-être plus dans le choix de son catalogue. En effet, beaucoup des titres proposés (dont certains en exclusivité) sont des jeux "premium", qui sont normalement payants à l’acquisition mais qui proposent une expérience bien plus proche des jeux vidéo "classiques" sur consoles et PC. Les jeux mobiles premium ne sont pas les plus vendus ou les plus lucratifs, en comparaison aux "freemium" (c’est-à-dire les gratuits avec achats intégrés, comme Candy Crush et compagnie), mais c’est un secteur qui manque justement d’une telle offre de catalogue à abonnement pour décoller.

Beaucoup d’accords semblent avoir été signés avec de gros éditeurs, comme Epic Games (Fortnite) – même si certains géants, comme Nintendo par exemple, n’ont pas été cités. On ne connaît pas encore le prix de l’abonnement familial qui permettra d’accéder à tous ces jeux sans publicité et achats intégrés, mais on sait que la plateforme devrait être disponible à l’automne prochain. Comme souvent, c’est bien le tarif qui sera l’argument majeur (ou, au contraire, l’erreur) d’Apple.

Par Pierre Bazin, publié le 26/03/2019

Copié