La première clinique pour soigner l'addiction au jeu en ligne a ouvert au Royaume-Uni

Selon le National Health Service (NHS), 50 000 enfants de moins de 18 ans seraient accros aux jeux d'argent en ligne.

Peu de temps après la reconnaissance par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de l’existence d’un "trouble du jeu vidéo", le Royaume-Uni vient de prendre une initiative contre l’addiction aux écrans des millennials. Sur ce plan, la priorité du gouvernement britannique est de lutter contre le succès incontrôlé des jeux d’argent sur Internet, qui comptent chaque année de plus en plus d’adeptes. Selon des études du National Health Service (NHS), le nombre d’enfants touchés par cette "maladie" aurait quadruplé ces deux dernières années. Et le chiffre risque d’augmenter davantage, avec la création de nombreux sites de jeux d’argent.

Encore plus répandue que les addictions aux drogues, aux cigarettes et même à l’alcool (à en croire le Huffington Post), cette passion immodérée toucheraient de nombreux Britanniques : 2 millions d’entre eux risquent même de développer une véritable pathologie. Du coup, la Clinique des troubles des jeux d’argent de Londres sera censée apporter du soutien aux jeunes de 13 à 25 ans devenus accros à ces jeux. 

Publicité

De Leeds à Manchester, en passant par Sunderland, pas moins de 14 cliniques de ce type devraient ouvrir leurs portes dans les mois à venir. L’objectif : détacher les adolescents des réseaux sociaux qui les incitent à dépenser leur argent, au risque de tout perdre. Cette initiative fait désormais partie des actions que le NHS souhaite poursuivre sur le long terme.

Par Eléna Pougin, publié le 27/06/2019

Pour vous :