Il invente des couverts comestibles pour limiter les déchets

Chaque année en Inde, 120 millions de couverts en plastique sont jetés à la poubelle. Et avec, ce sont autant de composés chimiques qui partent dans la nature. La solution : des couverts comestibles, bien sûr !

Les couverts comestibles fabriqués par Bakeys - © Kickstarter

Les couverts comestibles fabriqués par Bakeys - © Kickstarter

Le problème des couverts en plastique est loin de ne concerner que l'Inde. En Occident aussi nous sommes friands de ces objets dont la durée d'usage très courte est loin de justifier la pollution  qui en résulte. Les couverts jetables sont fabriqués à base de pétrole et rarement réutilisés ou réutilisables. Ils finissent souvent  dans une corbeille sans avoir été recyclés, quand ce n'est pas dans la nature. Un fléau qu'il était donc urgent de solutionner.

Publicité

L’idée des couverts qui se mangent est venue en 2011 à Narayana Peesapaty, un chercheur en agriculture indien. Depuis, il a vendu plus de 1,5 million de cuillères comestibles en Inde. Mais son ambition va bien au-delà de son territoire, il vise une production massive à travers le monde.

Pour atteindre cet objectif et afin de répondre à une demande de plus en plus forte, une campagne de financement participatif a été lancée sur Kickstrater. Celle-ci rencontre un franc succès : avant même la fin de la campagne qui s’achève dans moins d’un mois, le projet a déjà rassemblé plus de 86 000 dollars de promesses de dons (environ 76 000 euros) pour 20 000 dollars d’objectifs de départ.

Si la priorité était jusqu’alors donnée à la cuillère (qui, dans la culture indienne, est l’équivalent de notre fourchette), d’autres types de couverts et d’ustensiles seront bientôt proposés. La page Kickstarter détaille :

Publicité

"Notre ambition est de nous étendre bien au-delà du domaine des cuillères comestibles. Actuellement, nous avons des fabricants pour produire des baguettes, des fourchettes […] Notre projet est de nous élargir aux tasses, aux assiettes et à divers objets de la table."

Anti-gaspi, savoureux et nourrissants

Qu’est-ce qui se cache derrière ces couverts mangeables ? Pas de conservateurs ni d’OGM. Ils sont totalement vegan, cacher, biologiques et fabriqués à bases de céréales issues du commerce équitable. Leur constitution : de la farine de graines de millet, de riz et de blé à haute teneur nutritive.

Publicité

Plusieurs saveurs existent : sucre, gingembre-cannelle, gingembre-ail, céleri, poivre, cumin, menthe, carotte-betterave … De quoi les marier parfaitement avec n’importe quels types de plats ou de desserts.

Les objets sont conçus pour durer trois ans s’ils sont conservés dans un placard et biodégradables en cinq jours (au cas où vous n’auriez plus assez faim pour les manger). Suffisamment résistants à la chaleur, il est tout à fait possible de manger une soupe avec par exemple ou de boire un café.

Publicité

Le fabricant Bakeys qui a créé neufs emplois destinés à des femmes défavorisées peut produire jusqu’à 900 000 cuillères par jour pour un prix tout à fait convenable. Un internaute qui contribue à hauteur de 10 dollars recevra 100 cuillères.

Vous pouvez encore continuer de participer au financement de ce projet créateur d’emploi et respectueux de l’environnement sur Kickstarter et recevrez votre commande en avril. De quoi lancer une nouvelle mode intelligente et éthique !

Par Jeanne Pouget, publié le 28/03/2016

Pour vous :