Wheelys, le café ambulant respectueux de l’environnement

La start-up suédoise Wheelys a imaginé un café ambulant sur deux roues qui purifie l’air. Ce concept résoudra-t-il le problème de la pollution urbaine tout en nous offrant du bon café ? 

Les commerces ambulants sont bien pratiques, mais pas vraiment écolos. Pendant que vous attendez tranquillement votre sandwich, ils crachent des nuages de diesel. Dans des grandes villes comme Paris ou Londres, qui enregistrent déjà des taux de pollution élevés, ce n’est clairement pas l’idéal. Si les vieux commerces ambulants aggravent la pollution, ce café-vélo, lui, fait tout le contraire.

Wheelys est le café le plus petit, le plus mignon et le plus écoresponsable de la planète. C’est un commerce sur deux roues qui propose du café bio, fonctionne uniquement grâce à l’effort physique, au soleil et au vent, tout en purifiant l’air autour de lui. En plus de nettoyer l’air dans les villes, il transforme le café moulu utilisé en engrais pour les végétaux.

Publicité

La start-up suédoise Wheelys vient de lancer son tout dernier modèle et il est en vente sur Indiegogo.

An eco-friendly bike coffee cart that cleans smog as it brews

(© Wheelys)

De toute évidence, dans une ville polluée par les voitures, les taxis et les bus, un seul purificateur d’air d’extérieur ne fera pas une grande différence, mais un réseau entier pourrait avoir un impact significatif… Tout du moins, c’est ce que la start-up espère.

Publicité

Chaque engin Wheelys est livré dans une caisse d’expédition qui peut servir de garage, pour l'abriter la nuit. L'appareil est doté de panneaux solaires qui permettent de charger les batteries de ce commerce ambulant : il en a besoin pour son point d’accès au wifi, son système audio, son chauffe-eau. Ce garage improvisé recharge ses batteries la journée pour alimenter celles de la machine la nuit.

La start-up espère conquérir les villes avec ses cafés ambulants et damer le pion aux grandes chaînes. Si le but est quelque peu irréaliste, il faut reconnaître que Wheelys s’en sort pas mal jusque-là. En moins d’un an, la start-up a vendu 315 cafés dans 51 pays : ce n'est pas si loin des 65 pays dans lesquels Starbucks, par exemple, est implanté. Et comme la multinationale tire la majorité de ses profits des cafés à emporter, cela signifie que Wheelys évite le plus gros coût d'exploitation, qui est le loyer, et se concentre sur le produit le plus rentable, le café à emporter, de manière plus respectueuse de l’environnement.

An eco-friendly coffee cart that turns smog into clean air as it brews

(© Wheelys)

Publicité

Ce café ambulant a également l’avantage d’être mobile. Même si les cafés ne manquent pas dans les grandes villes, les Wheelys peuvent se déplacer aux endroits les plus fréquentés aux heures de pointe. Vous pouvez même les géolocaliser grâce à une application (vous devez sacrément aimer le bon café si vous êtes prêt à l’utiliser). En tous cas, le concept d’un café mobile respectueux de l’environnement risque d’attirer les hipsters comme la lumière attire les papillons.

On peut voir cette invention comme un vélo amélioré qui vend du café, ou un café amélioré qui prend la route. Dans les deux cas, le concept offre un premier boulot idéal aux entrepreneurs qui voudraient ouvrir leur établissement mais qui n’ont pas assez d’argent pour louer un espace permanent : ils apprennent à maîtriser l’art du cappuccino, n'ont pas besoin de payer un abonnement à la salle de sport et font un geste pour l’environnement, tout ça en même temps.

An eco-friendly solar-powered that cleans the airs while it brews

(via Wheelys)

Publicité

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

Par Olivia Cassano, publié le 18/03/2016

Pour vous :