58 % des aliments consommés par les Américains sont "ultratransformés"

Selon une étude publiée le 9 mars dernier par le journal médical en ligne BMJ Open, les Américains ingurgiteraient quotidiennement 58 % de calories provenant de produits dits "ultratransformés". Explications.

average-daily-food-intake-of-homer-simpson_50290b300272c_w1500

Des produits surgelés aux céréales du petit déjeuner, en passant par les boissons gazeuses … Les Américains sont de grands consommateurs de produits dits "ultratransformés", c’est-à-dire industriels et prêts à être consommés.

Publicité

Confectionnés à partir d’ingrédients bon marché – souvent avec beaucoup de sel, de sucre d’huile et de graisses –, ils contiennent de nombreux additifs (agents sucrants, émulsifiants, agents de conservation, couleurs et saveurs artificielles, etc.). Ces aliments sont très riches en calories, mais leur apport en composés bénéfiques pour la santé (fibres, nutriments) est en revanche très faible.

L’étude menée conjointement par des chercheurs de l’Université Tufts, aux États-Unis, et l’Université de São Paulo, au Brésil, et relayée par Slate, tend à montrer le rôle de l’alimentation "ultratransformée" dans la dose de sucres ajoutés consommée quotidiennement par la population américaine.

Pour ce faire, les chercheurs ont travaillé auprès d’un panel représentatif de plus de 9 000 personnes dont ils ont évalué les repas consommés pendant les dernières 24 heures. Résultat : près de 58 % de l’apport énergétique des derniers repas consommés par les participants venaient de nourriture ultratransformée.

Publicité

Des aliments trop chargés en sucres

Les produits "ultratransformés" représentent ainsi 90 % de l’apport énergétique en sucres ajoutés des Américains. En effet, ils contiennent huit fois plus de sucre que les produits dits moyennement transformés. Par sucres ajoutés, on entend tout autre type de sucres que ceux contenus naturellement dans un produit (comme le fructose, le glucose ou la saccharose).

Produits dits "ultra-transformés" - Scott Olson/Getty iStock

Produits dits "ultratransformés". (Scott Olson/Getty iStock)

Selon les centres pour le contrôle et la prévention des maladies, cités par le site américain Vox, 71 % des Américains consomment plus que la dose journalière recommandée en calories provenant de sucres ajoutés, fixée à 10 %. Une limite facile à dépasser si l’alimentation est excessivement concentrée sur des produits "ultratransformés", particulièrement chargés en sucre.

Publicité

Les chercheurs concluent que la diminution de la consommation de nourriture "ultratransformée" pourrait être un moyen de lutter contre la consommation massive de sucres ajoutés aux États-Unis. Et donc de lutter contre l’obésité.

À lire -> On sait enfin pourquoi on a envie de fast-food les lendemains de soirée 

Par Jeanne Pouget, publié le 14/03/2016

Pour vous :