AccueilÉDITO

L'ascension inéluctable de Young Thug

Publié le

par Tomas Statius

En une semaine Young Thug a sorti une mixtape et proposé trois nouveaux titres en téléchargement gratuit. Un album serait en préparation. Si c'est le cas, l'année 2014 pourrait être sienne.

Depuis 2011 et la publication de sa première mixtape I Came From Nothing (un opus qui a connu deux suites), Young Thug est une des attractions hip-hop d'Atlanta. Un qualificatif qui provient, outre son allure remarquable, d'un talent inouï pour mélanger chant et rap puis d'une habileté indéniable micro en main.

L'ascension de Young Thug

C'est véritablement en 2013 que l'action Young Thug a grimpé jusqu'à explosion médiatique. Repéré par Gucci Mane, le MC a signé chez 1017 Brick Squad (le label du dernier) puis a sorti l'une des tapes hip-hop les plus remarquées de l'année : 1017 Thug

Possédant une signature vocale et un style d'écriture caractéristique (une association de rimes très random, dirait les Américains, non sans évoquer le Lil Wayne des débuts), la mixtape faisait figure de testament artistique autant que de premier coup d'éclat.

On y retrouvait tout ce que faisait le style "jeune voyou" tout comme sur le titre "Stoner" où le MC éclaboussait de sa classe et déclarait sa flamme à la marie-jeanne

Bien aidé par l'excellent "2 Cups Stuffed",  1017 Thug a reçu son lot de critiques dithyrambiques de la part des médias anglo-saxon : Fact l'a propulsé meilleure mixtape de l'année, tout comme Dummy, alors que The Fader mettait le jeune MC (il n'a que 22 ans) en couverture de son numéro de février.

On s'en était arrêté là.

En 2014 le rap sera-t-il thug ?

Depuis entre arrestation, diss de label, lancement d'une ligne de vêtement, Young Thug continue de produire de la musique à un rythme pour le moins soutenu.

Young Thug, à Atlanta, (Georgie) en décembre 2013 - Crédit Photo <a href="http://kendrickbrinson.com/" target="_blank">Kendrick Brison</a> pour <a href="http://www.thefader.com/2014/02/11/young-thug-came-from-nothing-cover-story-feature/" target="_blank">The Fader</a>

Si l'année a débuté par la parution de l'opus Black Portland en compagnie de Bloody Jay, la semaine dernière a été particulièrement riche en Young Thug avec la parution d'une mixtape collaborativeYoung Thugga Mana La Fare, avec le boss Gucci Mane qui malgré son incarcération  (il risque jusqu'à 20 ans de prison) est bien décidé à continuer le rap.

Même si le résultat n'est pas aussi puissant que l'on pouvait l'espérer, l'opus se déguste chaud pour le flow assuré de Gucci, la voix nasillarde de Lil' Jef, mais aussi pour l'histoire. Comme le rappelle Stereogum, à chaque incarcération du boss de 1017 Brick Squad, le talent d'un de ces poulains explosent à la face du monde. Ce fut le cas pour OJ Da Juiceman, ou Waka Flocka Fame. La prophétie est en train de se réaliser pour Young Thug.

Mais Jeffrey Williams, de son vrai nom, a également sorti trois nouveaux titres en son nom propre. Trois chansons qui excitent l'attente d'un long format.

"Chicken" d'abord, une petite sucrerie où le rappeur déballe des rimes pleines de non-sens. "Eww" ensuite dont les rumeurs annoncent une apparition de Drake à venir. "OMG" enfin, extraite de la mixtape susmentionnée, une track dont la version définitive s'est retrouvée sur The Fader.

C4 à la prod', Young Thug et Iamsu! au sommet, que demander de plus ?

Malgré une attention grandissante autour d'un premier long-format, le natif d'Atlanta ne s'affole pas et s'amuse même de la notoriété qui est la sienne en clamant que son premier album répondrait au titre de Carter VI (subtile référence à la série d'albums de Lil Wayne) et en faisant de drôles de déclarations dans les colonnes des magazines spécialisées.

Une nonchalance qui fait défaut à certains et qui devrait faire mouche pour le ATLiens. Reste à savoir où il s'arrêtera.

À voir aussi sur konbini :