Via : Instagram Yoko Ono
John Lemon (http://john-lemon.pl/fr/)

Yoko Ono contraint les sodas "John Lemon" à changer de nom

Yoko Ono est partie en guerre contre une marque de sodas polonaise baptisée "John Lemon". La veuve de John Lennon a exigé son retrait de la vente, sous peine de lourdes indemnités.

(© John Lemon et via Instagram)

C’est l’histoire d’un jeu de mots qui passe mal. "John Lemon" est le nom qu’une petite start-up polonaise a choisi pour sa gamme de soda végane, sans colorants ni conservateurs. Un nom plutôt bien trouvé, mais qui n’est pas du goût de Yoko Ono, veuve de John Lennon, qui protège corps et âme l’image de l’ex-Beatles – et ses droits d’auteur, qui lui rapportent gros.

Publicité

Décliné en une dizaine de parfums, le soda de la discorde a réussi l’exploit d’être distribué dans pas moins de 13 pays européens, dont la France. Boostés par leur succès, les fabricants polonais sont allés plus loin, en utilisant l’image de John Lennon himself dans l’une de leurs pubs. C’était la provocation de trop pour Yoko Ono, qui s’est entourée d’avocats pour exiger que le breuvage soit retiré de la vente – et en matière de menaces juridiques, elle n’y est pas allée de main morte…

Les dirigeants de l’entreprise se sont donc engagés à donner un autre nom à leur soda et de mettre fin à la vente des "John Lemon", d’ici la fin du mois octobre. Faute de quoi, Yoko Ono exigera une amende de 5 000 euros par jour, ainsi que 500 euros par bouteille vendue. Ça fait cher le soda.

Par Léa Marie, publié le 21/09/2017

Pour vous :