En écoute : Whatever Nevermind, ou quand Nirvana redevient dangereux

Quand le label Robotic Empire sort un tribute album à Nevermind de Nirvana, le line-up est composé d'excellents groupes punk et metal indé de ces dix dernières années. Une réincarnation qui rappelle l'essence punk de Nirvana. 

Le superbe visuel de Whatever Nevermind évoque forcément la plus que célèbre "pochette au bébé" du disque original, mais d'une manière plus fantomatique (Crédits image : Robotic Empire)

Le superbe visuel de Whatever Nevermind évoque forcément la plus que célèbre "pochette au bébé" du disque original, mais d'une manière plus fantomatique (Crédits image : Robotic Empire)

Tout le monde aime Nirvana. Robotic Empire kiffe tant la légende du grunge qu'il sort un tribute album uniquement composé de reprises de l'album Nevermind, sorti en 1991. Pour l'occasion, le label de Richmond, Virginie, a réuni une écurie de groupes metal, punk, noise et doom pour donner une seconde jeunesse au disque sorti en 1991 – et vendu à plus de 30 millions d'exemplaires.

Publicité

Tandis que les interprétations de La Dispute ou Circa Survive collent pas mal à l'original, d'autres formations invitées n'hésitent pas à montrer davantage les muscles. De quoi rappeler, 24 ans plus tard, que Nevermind est un disque fondamentalement heavy.

Kylesa, Torche et Boris alourdissent largement les accords de Kurt Cobain pendant que Wrong et Cave In lacèrent les fréquences de leurs larsens en roue libre. Le groupe Nothing délivre un "Something In The Way" tout en drones aériens. Et pour finir, c'est le rouleau-compresseur sonore de Thou qui met tout le monde d'accord.

Heavy Nirvana

On pense ce qu'on veut des hommages, chacun juge les albums de reprises comme il l'entend. Mais Robotic Empire a accompli plus qu'un simple rappel, davantage que réhabiliter Nirvana en tant qu'inspiration de centaines de groupes contemporains : il rappelle l'essence punk qui collait à Kurt Cobain, Krist Novoselic et Dave Grohl.

Publicité

Avant de devenir la véritable "marque" qu'il est devenu, conséquence du destin tragique de son chanteur, Nirvana était un groupe dangereux, frontal, direct et cathartique – et votre mère n'aurait pas aimé ça. Du punk, quoi.

Whatever Nevermind est sorti le 18 avril. Une version digitale du tribute album est disponible sur Bandcamp pendant que le vinyle est disponible à la commande sur le site de Robotic Empire.

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 20/04/2015

Copié

Pour vous :