Warm Up : la dream pop élégante de Biche

Valeurs montantes de la mouvance néo-psyché et auteurs d'un superbe premier EP, nous avons posé quelques questions aux cinq membres de Biche, dont la pop surannée et rêveuse nous a totalement conquis. 

biche

Biche, n. f. :
1. Femelle du cerf et mère du faon.
2. fam. S'emploie comme un terme d'affection. "Ma Biche".
3. Entité sonore douce, cosmique, parfois candide mais toujours sauvage, Biche évolue dans un imaginaire prononcé, mêlant contemplation et absurde.

Formé en 2012, Biche s'est épanoui dans le secret, au cœur des forêts des Yvelines. Quatuor aux consonances garage, le groupe pratique alors le chant en anglais, qu'il délaisse bientôt pour un usage plus intime de la langue de Molière. Revendiquant un son résolument dream pop, empruntant à Todd Rundren autant qu'à Tame Impala, le groupe a tardé à coucher sur disque ses compositions, malgré de nombreuses dates en région parisienne et des premières parties pour Dungen et Mild High Club.

C'est désormais chose faite avec La Nébuleuse de Sienne et La Nuit ne nous dit jamais, deux titres élégants déclinant une pop boisée et onirique, plaçant définitivement Biche parmi les valeurs montantes de la scène néo-psychédélique. Batterie capricieuse et basse charpentée évoquent un classicisme 60s, tandis que la voix nonchalante et la production un brin surannée rappellent pêle-mêle les disques de Broadcast, Chris Cohen ou encore Jacco Gardner. Biche s'écoute comme la bande-son d'un vieux grenier dont on ne saurait dire s'il est rassurant ou peut-être un peu lugubre.

Qui êtes-vous ?

"Nous sommes notre plus grande surprise", Paulo Coelho. Citation trouvée sur "citation-célèbre.lefigaro.fr", rubrique "Mystère de l'existence"

D'où venez-vous ?

"Nous venons dans les bras des gens ; nous partons dans les bras des gens." Proverbe Malinké. Mais aussi de Paris et de la région parisienne plus généralement.

Qu'est-ce que vous faites dans la vie (études, travail) ?

Notre bassiste voulait écrire des poèmes mais il fait trop de fautes d'orthographe alors il est en train de travailler pour devenir tatoueur, notre claviériste essaye de percer dans la musique de film et peut-être même dans le film tout court, notre guitariste est un talentueux graphiste et il fait l'animation le dimanche au rayon frais du Auchan de Vélizy, notre batteur est cartomancien à mi-temps. Du coup c'est un peu notre chanteur qui se tape tout le boulot dans le groupe. Sinon, on est évidemment tous musiciens pour Biche.

Quand est-ce que vous avez commencé la musique ? Avec quel instrument ?

On a tous commencé la musique assez jeune, chacun par l'instrument qu'il joue aujourd'hui dans le groupe, sauf Alex notre chanteur qui a commencé par la batterie et le piano, ainsi que Takumi notre bassiste qui a commencé par la guitare.

Est-ce que vous avez eu différents projets avant Biche ?

Tout le monde dans le groupe a eu des projets avant Biche, dont il existe des traces plus ou moins compromettantes sur Internet. Ca va du psyché d'Aqua Nebula Oscillator pour Tak, à la pop/electro de A Rainmaker pour Brice notre guitariste, en passant par le beau projet solo de notre claviériste Alexis.

Comment définiriez-vous votre projet ?

On aime bien définir notre projet comme de la bedroom pop, avec tout ce que ça induit dans la musique d'une part : la paresse, le rêve et le confort, et dans l'univers d'autre part : l'intimité, l'amour, la sensualité et l'introspection.

Quelles sont vos inspirations / influences musicales ?

En vrac : la musique de Zelda, « Message de paix » de Mec Low, Stereolab, Dungen, l'orchestre du Eric André Show, Julien Gasc, Gorillaz, Astrud Gilberto, la chanteuse Wing, Mild High Club, Melody's Echo Chamber, Air et plein d'autres ...

Comment est-ce que vous composez ? Décrivez-nous ce processus.

Alex, notre chanteur, compose la musique et écrit les paroles. Ensuite on ré-arrange tous ensemble.

Si vous aviez un conseil aux auditeurs pour écouter votre musique, quelles seraient les meilleures conditions ?

On a longtemps réfléchi à cette question, et on est plus ou moins tombés d'accord sur le protocole suivant. On conseille à nos auditrices et à nos auditeurs de se faire couler un bain seul ou à plusieurs et de se préparer un petit grog, dont on a trouvé la recette sur Marmiton (5 étoiles), et qu'on vous dévoile ici :

Ingrédients (pour 1 personne) :

- Rhum brun ambré
- Citron
- Miel
- Eau

Préparation de la recette :
Mettre l'eau à chauffer.
Pendant ce temps, presser le jus d'1/2 citron.
Dans une chope mettre 2 cuillères à café de miel, le jus de citron, et la valeur d'un petit verre à liqueur de rhum.
Quand l'eau commence à faire de petites bulles, vider dans la chope.
Boire dès que la température le permet....
On peut faire varier les proportions des ingrédients en fonction des goûts de chacun.
Il est vivement conseillé de boire ce grog
dans un bain en écoutant de la musique !

Sinon, on ne saurait jamais assez vous conseiller de venir nous voir en live, car c'est encore la meilleure manière d'écouter de la musique. Habile transition qui nous permet de vous dire qu'on sera au Trabendo le 4 mars dans le cadre du Paris Psych Fest !

Par Adrien Colle, publié le 23/02/2017