« Universal », vous entendez ? Pas japonais.

Vivendi refuse de vendre Universal Music contre 8,5 milliards de dollars

Malgré une offre généreuse de 8,5 milliards de dollars, Vivendi a refusé de se séparer de sa filiale Universal Music.

Universal

"Universal", vous entendez ? Pas japonais.

C'est une information du Financial Times qui cite des "sources proches du dossier". Selon le quotidien économique anglais, Vivendi aurait décliné une offre de 8,5 milliards de dollars pour racheter sa filiale Universal Music. L'acheteur potentiel n'est autre que Softbank, un groupe japonais de télécommunications qui détient entre autres Yahoo ! Japan et a l'exclusivité de l'exploitation de l'iPhone sur l'archipel. La transaction (refusée) se serait déroulée il y a trois mois.

Publicité

Valeur stratégique

Cette annonce a de quoi surprendre, car Universal, tout leader mondial de l'offre musicale qu'il est, a vu son coût remonté de deux à trois milliards de dollars par rapport au prix estimé par les analystes financiers. Universal, qui a acquis récemment la so british maison de disques EMI, reste une valeur bien trop stratégique pour Vivendi. Elle n'est donc pas à vendre.

Cela fait désormais plusieurs mois que Vivendi réorganise son activité pour se centrer vers les médias. Aussi, Universal Music, Canal+ et Activision Blizzard (dont le groupe est propriétaire à hauteur de 60 %) sont-elles des filiales de valeur. La preuve avec cette offre généreuse... et pourtant refusée.

Source : Les Échos

Publicité

On vous conseille également :

Par Théo Chapuis, publié le 19/07/2013

Pour vous :