Ce vieux fort britannique pourrait devenir le nouveau Berghain

Un vieux fort britannique transformé en nightclub où la fête ne s'arrêterait jamais ? Idée de base de promoteurs écossais, le lieu vient d'être racheté.

berghain

Ce truc deviendra-t-il le Berghain sur les flots ? (Crédits image : Medway Lines)

"The Grain Tower Battery". C'est l'imposant nom d'un fort de l'époque victorienne situé à l'extrémité Est du Kent britannique qui pourrait, un jour, devenir l'un des nightclubs les plus cool de l'autre côté de la Manche. Du moins selon certains. Sise à l'embouchure de la Tamise, cette bâtisse a commencé à attirer l'intérêt quand le Guardian britannique en a parlé dans ses pages, le 14 août dernier.

Publicité

L'idée de base des promoteurs écossais Minival ? Lancer une campagne de crowdfunding pour acheter cette curieuse construction datant de 1860, qui a été réinvestie lors de la Seconde Guerre mondiale afin d'en faire une défense contre l'armée nazie. L'agent immobilier cité par le Guardian qualifie lui-même cet agglomérat d'architectures fonctionnelles laissé à l'abandon de "monstre absolu". D'ailleurs, on ne peut s'y rendre à pied sec qu'à marée basse.

Rien à faire. Pour les Écossais, l'édifice est un palais de la night en puissance.

En gros, c'est un Berghain ou un Trouw au beau milieu de la mer. C'est brut. Notre projet est d'acheter la propriété, de l'investir et de créer un havre de paix sûr où la fête ne s'arrête jamais vraiment.

Publicité

Visitez-le ci-dessous depuis les images prises par un drone et postées sur YouTube il y a un an :

750 000£ pour les dieux de la fête

Mais pour acquérir ce bien immobilier si particulier, il ne suffit pas de le vouloir. Afin d'en être propriétaire, Minival en a appelé dans la foulée à une levée de fonds de 750 000£ (soit 940 000€ quand même).

Publicité

500 000£ pour jouir de la bâtisse et 250 000£ de mieux afin de "la transformer en endroit sûr et prêt à utiliser comme bon nous semble". Sans détailler exactement son projet, Minival a su mettre l'eau à la bouche d'un certain nombre de nightclubbers :

Imaginez un endroit où vous pourriez aller pour vous échapper de tout le reste. Avec les meilleurs DJs du monde jouant successivement. Un endroit où vous pourriez vous exprimer dans une totale liberté parmi vos amis.

En cinq jours, 230 personnes avaient donné plus de 50 000£.

Publicité

Un acheteur anonyme s'en est emparé

Coup de théâtre ce mardi 7 octobre : The Independent a révélé que le fort avait été racheté pour la modique somme de 400.000 livres, soit 100.000 livres de moins que le prix initial. Finie la levée de fonds, qui n'avait de toute façon pas atteint ses objectifs : sur les 750.000 livres, seulement 52.000 livres avaient été recueillies.

Conclue par l'agence immobilière londonienne Riverhomes, la vente s'est faite au profit d'un acheteur qui veut rester anonyme, "au moins jusqu'à ce que le planning du projet de rénovation soit sécurisé" ajoute le quotidien britannique.

Est-ce que l'heureux nouveau propriétaire va transformer le lieu en club techno qui verrait les meilleurs DJs du monde rappliquer ? Rien ne l'indique, mais on peut espérer que tout le battage médiatique autour de ce rêve ait pu donner quelques idées à l'acheteur anonyme. Quoi qu'il en soit, il a fait une bonne affaire, et ça pourrait être une première étape avant qu'un Berghain-sur-mer ne prenne les voiles.

Par Théo Chapuis, publié le 08/10/2014

Copié

Pour vous :