featuredImage

Vidéo : et si l'homme disparaissait de la surface de la Terre ?

Une vidéo postée par Mind Warehouse se penche sur ce qui se passerait sur Terre, concrètement, si l'humanité s'évaporait en un instant.

Je suis une légende, la Planète des singes, Mad Max... Le scénario selon lequel l'espèce humaine s'éteint (le plus souvent par sa propre faute), ne laissant que quelques hordes de réfugiés parcourir la surface terrestre et s'entretuer en espérant un avenir meilleur a déjà été usé jusqu'à la corde par le cinéma de SF d'hier et d'aujourd'hui. Pourtant, dans l'immense majorité des cas, le cinéma nous montre, au choix, la progression menant au cataclysme final ou le monde post-apocalyptique installé quelques siècles ou décennies après. La vidéo postée par la chaîne YouTube Mind Warehouse choisit, à l'inverse, de mettre en scène ce qui se passerait, concrètement, dans les heures, jours et semaines suivant une disparition instantanée de l'espèce humaine, et non, elle ne fournit aucune raison objective à cet anéantissement.

Premières victimes de la défection soudaine de l'être humain : les centrales électriques à combustible fossile, qui s'éteignent en quelques heures tout autour du globe. Quelques semaines plus tard, les centrales nucléaires surchauffent et finissent par exploser, tuant tout ce qui se trouve à proximité. Entre-temps, les animaux domestiques sont morts de faim dans les pavillons de banlieue, et parmi les survivants, les plus petits chiens s'éteignent rapidement, exterminés par les plus gros. Les métros se remplissent d'eau, les satellites en orbite s'écrasent sur la planète, les structures en métal rouillent et s'effondrent (oui, même la tour Eiffel), la végétation emménage progressivement sur le bitume et, en quelques siècles, les bâtiments en béton armé s'effondrent à leur tour.

"En 10 000 ans, explique la voix-off avec jubilation, les dernières traces de notre civilisation seront réduites à quelques constructions de pierre."  En à peine 300 millions d'années, la Terre aura nettoyé toute trace de notre désastreux intérim à sa surface comme on nettoie un appartement après une soirée orgiaque et un peu dégueulasse. Que personne ne s'inquiète : si les objectifs de la COP21 ne sont pas atteints, les êtres humains périront, et tout reviendra à la normale.

Par Thibault Prévost, publié le 02/06/2016

Copié