AccueilÉDITO

Vidéo : Tyler, The Creator en pleurs lors de la réunion de N.E.R.D sur scène

Publié le

par Louis Lepron

N.E.R.D semble bel et bien revenir. Après des déclarations qui allaient dans ce sens, la réunion s'est faite lors du festival des mecs d'Odd Future.

Cette nuit, Pharrell Williams était la tête d'affiche du Camp Flog Gnaw Carnival. Ce festival d'un jour, programmé depuis trois ans par les mecs d'Odd Future et Tyler, The Creator, se déroulait cette année au Los Angeles Memorial Coliseum. Le compositeur de "Happy" s'est permis d'inviter Jay Z, Busta Rhymes et même Gwen Stefani à la fête, mais pas seulement.

Durant son set, il a aussi renoué avec N.E.R.D, ramenant sur scène Shay Haley et Chad Hugo, pour jouer "Rockstar". Tyler, The Creator, qu'on peut voir devant la scène (cf. vidéo ci-dessous), est en pleurs. Comme il le dit si bien sur son compte Twitter.

Bientôt le retour de N.E.R.D ?

Cette information succède à des déclarations sur un probable nouvel album. Lors de l’iTunes Festival de Londres, le 10 septembre dernier, Pharrell était rejoint sur scène par Shay Haley, comme le rapportait le NME.

Le membre de la formation avait pris la parole pour affirmer :

Ça fait tellement plaisir d’être de retour à Londres. Quand nous avons sorti notre tout premier album en 2001 [In Search of... - ndlr] et que nous avons traversé l’Atlantique pour la première fois, vous avez été la première ville à nous accueillir. Vous allez vraiment aimer ce qu’on s’apprête à sortir…

Et Pharrell d’ajouter :

Il y aura toujours N.E.R.D. Et je suis heureux d’être un nerd ; les brutes ont perdu, les nerd on gagné.

Le trio, formé en 2001 et constitué de Pharrell Williams, Shay Haley et Chad Hugo, s’était séparé en 2005 avant de se reformer en 2007 – et de séparer une nouvelle fois, laissant Pharrell endosser le succès qu’on lui connaît à l’heure actuelle. Leur quatrième et dernier album, Nothing, remonte ainsi à 2010 et contenait quelques bons titres à l’instar de "Hypnotize U" et "Hot-n-Fun". Espérons que cette réunion sur scène soit prémonitoire.

À voir aussi sur konbini :