AccueilÉDITO

Vidéo : Maud Bettina-Marie expose avec humour les pubs déguisées d’Instagram

Publié le

par Manon Baeza

Maud Bettina-Marie dénonce à merveille le business des marques sur Instagram.

Dans sa vidéo Placement de produits pourris, Maud Bettina-Marie (connu pour son duo avec Juliette Tresanini dans leur réjouissante série sur YouTube Parlons peu, parlons cul) relaie avec beaucoup d’humour le business que représentent les placements de produits sur le réseau social Instagram. C’est bien connu, plus un compte a de followers, plus les marques sont intéressées et espèrent y faire la publicité de leurs produits.

Être Instagrameur·se, c’est désormais une réelle profession, qui s’apparente de plus en plus à celle de testeur·se : de produits de beauté, de vêtements, d’objets high-tech, ou encore de nourriture… Le principe est relativement simple : les entreprises vous envoient leurs produits, et vous prenez soit une jolie photo de ces "cadeaux" en indiquant leur marque, soit une vidéo relatant votre expérience d’utilisateur·rice. Et, bien évidemment, vos propos doivent vanter les mérites de ces produits.

Mais le réseau social n’est plus, pour ces entreprises, qu’une vitrine pour publicités déguisées. Et ce principe commence peu à peu à déranger : pour lutter contre cette pratique, le Bureau de la protection des consommateurs américains a envoyé, en avril dernier, des lettres d’avertissement à plus de 90 personnalités et sociétés pour les inviter à ne plus faire de publicité pour une marque sur Instagram si celle-ci n’était pas clairement citée dans la légende de la photo.

Comme le souligne Maud Bettina-Marie, ces produits varient néanmoins selon votre crédibilité instagramable. Elle indique ainsi avec beaucoup d’autodérision qu’elle n’a droit qu’à des propositions nulles, ses followers n’étant pas encore assez nombreux. Alors, si vous voulez tester des produits ("pourris" dans un premier temps) gratuitement, vous savez ce qu’il vous reste à faire : vous lancer dans la chasse aux followers et multiplier les hashtags.

À lire -> Le gouvernement américain veut lutter contre la pub déguisée sur Instagram

À voir aussi sur konbini :