Justin Timberlake SuperBowl

Vidéo : le show et l'hommage de Justin Timberlake à Prince lors du Super Bowl

Justin Timberlake a assuré le traditionnel show de la mi-temps du Super Bowl et a rendu un magnifique hommage à Prince.

Peut-on imaginer meilleure façon de faire la promotion de son nouvel album fraîchement sorti que d'assurer l'un des spectacles musicaux les plus médiatisés des États-Unis ? Comme prévu, Justin Timberlake a donné un concert lors de l'emblématique show de la mi-temps du mythique Super Bowl qui se déroulait ce dimanche 4 février à Minneapolis.

Publicité

Accompagné de ses fidèles danseurs, le chanteur de 37 ans a ouvert le bal en chantant le premier single de Man of the Woods, "Filthy", mais plutôt que son nouveau projet, c'est bel et bien son ancien répertoire qu'il a préféré mettre en avant. Dans un medley de plus de douze minutes, il a enchaîné ses titres les plus emblématiques : "Rock Your Body", "Cry Me a River", "My Love", "Suit and Tie", "Mirrors" et, en toute fin de show, son dernier hit "Can't Stop the Feeling".

Toujours impeccable dans la chorégraphie, on peut néanmoins reprocher à Justin d'avoir offert un live parfois inaudible et quelque peu répétitif. Si sa performance n'est clairement pas à ranger parmi les plus mémorables de l'histoire du Super Bowl, le chanteur a, au milieu de sa setlist, choisi de rendre un vibrant hommage au roi de la funk, Prince. Une révérence qui restera, quant à elle, dans les annales.

Un hommage controversé

Ainsi, assis au piano, l'artiste a livré sa version du légendaire hit "I Would Die 4 U", extrait du sixième album du chanteur, Purple Rain, sorti en 1984. Rien de surprenant quand on sait que la légende décédée en 2016 était native de Minneapolis, ville dans laquelle se déroulait cette année le Super Bowl. Magnifique sur la forme, le spectacle fut néanmoins la cible de quelques critiques.

Publicité

Selon les rumeurs, il était initialement prévu que Justin partage la scène avec un hologramme de Prince, comme 2Pac et Michael Jakson il y a quelques années. Une prouesse technique qui a, selon TMZ rapportant les paroles de la chanteuse Sheila E., été annulée, car la famille du défunt chanteur était contre. Prince avait d'ailleurs déjà fait part de son hostilité à l'égard de la pratique dans une interview datée de 1998 :

"C'est la chose la plus démoniaque que je puisse imaginer. Il ne faut pas tenter de changer le cours du temps. Si je devais chanter avec Duke Ellington, nous aurions vécu à la même époque... Si ça ne s'est pas fait, c'est qu'il devait en être ainsi. Toute cette réalité virtuelle... c'est vraiment démoniaque. Et je ne suis pas un démon, je ne ferai jamais ça."

À défaut de faire renaître Prince, Justin Timberlake a accompagné sa reprise d'une projection de l'artiste sur un écran géant. Minneapolis s'est ainsi retrouvée embellie d'une pluie de lumières violettes, sous les yeux ébahis du public et des habitants. Tout un symbole. Mais que l'on ait apprécié le retour sur scène de Justin ou non, disons les choses comme elles sont : la meilleure performance du Super Bowl restera celle offerte par le Roi de la Pop en 1993.

Publicité

Par Jérémie Léger, publié le 05/02/2018

Pour vous :